Dinant et Luxembourg : un système de gardes médicales modifié à partir du mois de janvier

Sept postes médicaux vont voir le jour dans la province de Luxembourg et près de Dinant d'ici le début de l'année prochaine.
Sept postes médicaux vont voir le jour dans la province de Luxembourg et près de Dinant d'ici le début de l'année prochaine. - © RTBF

Désormais, ce n’est plus le médecin qui se déplace mais le patient. Sept postes médicaux seront ainsi ouverts, afin de parer le problème des zones non couvertes, par manque de généralistes.

Aujourd’hui, de nombreux médecins éprouvent des difficultés pour assurer les gardes. Une situation qui ne trouvera pas d’issue, c’est l’avis du moins d’Etienne Baijot, médecin à Beauraing et président de l’Union des Omnipraticiens de l’Arrondissement de Dinant.

Le but de ce nouveau système est de couvrir le territoire, afin d’éviter de longs trajets : ''Tous les villages concernés sont à moins d’une demi-heure de leur poste de garde.  Le temps moyen est de 12 minutes'', déclare Etienne Baijot.

Un système qui a l’avantage de garantir à coup sûr au patient de trouver un médecin à ce poste. Il allège aussi la charge de travail du généraliste. ''Au lieu de retrouver trois ou quatre médecins dans un rôle de garde, qui assument tout le week-end, on trouvera une trentaine de généralistes, qui feront des pauses ou des périodes de 12 heures de garde'', ajoute Etienne Baijot. 

Ces postes de garde seront ouverts le week-end et les jours fériés. En semaine, le système ne change pas.  L’ouverture officielle de ces postes de garde est prévue pour le 6 janvier à Bièvre,  Dinant, Marche-en -Famenne,  Libramont, Tintigny et Arlon. Le poste de Bastogne fonctionne , lui, depuis plus d’un an et l’expérience y a été jugée concluante.

Dans la botte du Hainaut aussi, un tel système de garde est entré en vigueur il y a quelques mois.

 

Christine Pinchart avec Hugues Van Peel

 

 


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK