"Digital Icons": réouverture et prolongation de l'exposition au Musée Mill à La Louvière

"Digital Icons", c’est une exposition dans laquelle16 artistes internationaux y (dé) construisent les nouveaux médias technologiques par leur approche poétique, engagée ou participative.
3 images
"Digital Icons", c’est une exposition dans laquelle16 artistes internationaux y (dé) construisent les nouveaux médias technologiques par leur approche poétique, engagée ou participative. - © DR

Après Bruxelles, Mons et Louvain-la-Neuve, c’est maintenant la région du Centre qui est mise à l’honneur à l’occasion de cette septième édition des Transnumériques. Initialement prévue jusqu’au 25 mai, celle-ci est prolongée jusqu’au 31 août 2020 (sur rendez-vous).

"Digital Icons", c’est une exposition, coproduite par Central et Transcultures : 16 artistes internationaux y (dé) construisent les nouveaux médias technologiques par leur approche poétique, engagée ou participative, avec une sélection d’installations, de projections et de dispositifs connectés.

Dans leurs œuvres, ces artistes contemporains manipulent les flux d’informations d’Internet et du Web, les photos profil sur les sites de rencontre, les représentations cartographiques numériques ou les traces virtuelles laissées après notre mort. Du portrait créé directement sur ordinateur à l’animation de natures mortes du siècle d’or hollandais, de la poésie numérique aux tapisseries digitales, l’image numérique fascine par sa capacité de métamorphose, transcendée par le regard de l’artiste.

Le français Damien Bourniquel propose ainsi Les Portraits audacieux : des portraits d’artistes qui sont à la fois image et sons. Ils ont été conçus à partir du logiciel Audacity. L’artiste a demandé à chaque participant la traduction sonore de leur portrait et en a composé un 45 tours unique, écoutable au casque par le visiteur.

L’artiste français Christophe Bruno a, lui, conçu le Fascinum : une installation Internet datant de 2001, qui détourne les flux d’informations sur le réseau. Il capte, en temps réel, les images d’actualité les plus consultées pour les réorganiser selon sa vision. Fascinum a remporté le prix ARCo Nouveaux Médias 2007 à la Foire d’Art Contemporain de Madrid.

Dans l’installation Sleeper, la russe Alexandra Dementieva transforme la tapisserie en une forme d’image. Les tapisseries disposées sur tout le périmètre de l’espace imitent une galerie de photos, basées sur des images fixes du film de Woody Allen "Sleeper".

Bien d’autres œuvres profondément personnelles et originales sont à observer, dont le travail de plusieurs artistes belges : Stephan Balleux, Stéphanie Rolland, Filip Sterckx, Alain Wergifosse.

Informations concernant la réouverture :

Depuis le 2 juin, le musée est ouvert sur rendez-vous téléphonique ou par mail (info@lemill ou 064 28 25 30) aux horaires habituels. Une jauge horaire avec des quotas a été mise en place afin de répartir le nombre de visiteurs tout au long de la journée. MiLL – Musée Lanchelevici, place Communale 21 – 7100 La Louvière. www.lemill.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK