Diesel: la pollution au dioxyde d'azote mesurée à Bruxelles

Diesel: la pollution au dioxyde d'azote mesurée à Bruxelles
Diesel: la pollution au dioxyde d'azote mesurée à Bruxelles - © INA FASSBENDER - AFP

Interdire le diesel à Bruxelles? Ecolo-Groen approuvent la décision de principe prise hier par le gouvernement bruxellois. Ils justifient cette volonté par une analyse de l'air à Bruxelles. Les deux partis ont placé des capteurs pour mesurer la pollution au dioxyde d'azote dans plusieurs communes de la Région. Selon eux, les résultats ne laissent pas de place à la tergiversation.

En 36 lieux de la capitale, la valeur limite de 40 microgrammes par mètre cube est atteinte ou dépassée. En 16 endroits, les capteurs ont même enregistré une concentration de dioxyde d'azote supérieure à 45 microgrammes/mètre-cube.

Les grands axes routiers sont évidemment les plus atteints et la sortie du tunnel Léopold II affiche la valeur la plus inquiétante : 70 microgrammes/mètre cube. Plusieurs crèches, écoles, maisons de repos ou hôpitaux apparaissent aussi très exposés.

Sortir du diesel dès 2025

"Le diesel est la source principale de dioxyde d'azote. La sortie du diesel est évidente pour nous," souligne le député bruxellois Arnaud Pinxteren (Ecolo). Il ajoute: "Il faut sortir du diesel. Nous pensons que la basse émission aurait du se fixer ça comme objectif pour 2025 au terme de sa mise en place". La Ministre de l'environnement Céline Fremault propose, elle, la date de 2030.

Ecolo demande aussi un budget de 200.000 à 500.000 euros annuels pour la plantation d'arbres, ainsi que de vraies mesures pour réduire la pression automobile en ville.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK