Devant la Justice pour avoir massacré près de 3500 grenouilles pour vendre leurs cuisses

Les prévenus attendaient la période de reproduction des grenouilles rousses pour les capturer. Ensuite, ils leur coupaient les pattes arrière avec des ciseaux en vue de les revendre (illustration).
Les prévenus attendaient la période de reproduction des grenouilles rousses pour les capturer. Ensuite, ils leur coupaient les pattes arrière avec des ciseaux en vue de les revendre (illustration). - © wikimedia

Une affaire peu banale a débuté lundi devant le tribunal correctionnel de Namur. Quatre personnes comparaissaient en effet pour avoir tué des milliers de grenouilles… Et elles risquent de le payer très cher ! Le parquet a requis jusqu’à 64.000 euros d’amende.

Les faits se sont déroulés entre 2016 et 2018 dans les régions de Couvin et de Chimay. Les prévenus attendaient la période de reproduction des grenouilles rousses pour les capturer à l’aide de nasses. Ensuite, ils leur coupaient les pattes arrière avec des ciseaux en vue de les revendre. 3500 grenouilles ont ainsi été massacrées.

Les individus sont poursuivis pour infractions à la loi sur le bien-être animal et la conservation de la nature. Dans son réquisitoire, le parquet a souligné l’impact de ces agissements pour la biodiversité, et le fait que cette espèce de grenouilles est en voie de disparition.

Les amendes qu’il a réclamées sont particulièrement élevées : 4000 euros pour un prévenu, 24.000 pour le second et 64.000 euros chacun pour les deux derniers. Le jugement sera rendu le 29 juin.

Notez que la Région wallonne a aussi demandé réparation au civil.

La migration des grenouilles, sujet JT du 9 avril 2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK