Deux villages français alimentés en eau depuis le Luxembourg

L’eau provient de la station de captage de Robelmont.
L’eau provient de la station de captage de Robelmont. - © Flickr – sfexeric

C'est l'aboutissement d'une longue réflexion et de démarches franco-belges pendant de nombreuses années. Depuis vendredi, les communes françaises de Thonne-La-Long et Avioth, dans le Département de la Meuse, sont approvisionnées en eau depuis la Gaume. Plus précisément depuis le captage de Robelmont, dans la commune de Meix-devant-Virton.

La station de captage de Robelmont alimentait déjà Meix et une bonne partie de Virton. Sa capacité permet de sortir près de 3000 m³ par jour. Largement de quoi satisfaire les entités locales mais aussi d’alimenter les communes françaises voisines connaissant des soucis en alimentation. "Nous avions beaucoup de soucis au niveau bactériologique, reconnaît Thierry Leclerc (maire de Thonne-la-Long). Cela nous a amené à repenser totalement l’ensemble de nos captages. Cela a pris 10 ans. Au bout du bout, on est arrivé à la conclusion que l’on n’en avait pas en quantité suffisante."

L’eau de Meix, elle, dispose de captages situés dans une zone Natura 2000. Une véritable aubaine pour les consommateurs français mais aussi pour les autorités locales. "Là, on est certain de sa pérennité. On a de l’eau exceptionnelle, sans traitement. Que demander de mieux ?, lance Thierry Leclerc. Je suis rassuré pour ma commune car je peux garantir la qualité de l’eau sur des décennies."

Thierry Leclerc ajoute qu'il a dû convaincre, côté français, que la solution venait de Belgique ; convaincre aussi l'Europe qu'Interreg pouvait intervenir. Ce qui a été finalement le cas. L’investissement total flirte avec les 2 700 000 d’euros. 200 à 250 foyers français bénéficieront désormais d’une eau venant de Belgique.

Philippe Herman

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK