Deux nouvelles écoles vont voir le jour en septembre à Molenbeek

Deux nouvelles écoles vont voir le jour en septembre à Molenbeek
Deux nouvelles écoles vont voir le jour en septembre à Molenbeek - © Tous droits réservés

Les écoles secondaires "Plurielles" proposeront à terme 600 places chacune. L'une sera située près de la station de métro Belgica, à deux pas de la frontière avec Jette. L'autre à côté du château du Karreveld, à la limite avec Berchem-Sainte-Agathe. La création de ces établissements répond à un besoin criant de places dans le nord de Bruxelles.

Explosion démographique

Avec la forte expansion démographique que connaît Bruxelles, les jeunes nés au début des années 2000 arrivent maintenant dans le secondaire. Et les besoins commencent à sérieusement s'y faire sentir, après avoir affecté l'enseignement fondamental. "Au niveau de l’enseignement secondaire de 2015 à 2025, on avoisine un besoin de 16 000 nouvelles places" détaille Julie Lumen, la spécialiste "Ecoles" de la région de Bruxelles-Capitale.

Et c'est de toute évidence dans le Nord-Ouest de Bruxelles que le manque de places est le plus criant. "On voit bien que la croissance démographique est concentrée dans cette zone. Déjà de 2000 à 2016, on observait une augmentation de 24%. Et on attend encore une croissance de 8%".

Pédagogie active

Jusqu'ici, seul l'athénée Marguerite Yourcenar a récemment vu le jour dans cette zone de Bruxelles. A la rentrée, elle comptera donc deux nouveaux établissements. Des séances d’information sont d’ailleurs organisées aujourd’hui et jeudi (ndlr: toutes les infos sur le site www.popluriel.be). Il sera notamment question de la pédagogie. Une pédagogie active comme l’explique Julie Moens, la porteuse de projet et probable future directrice des deux écoles : "L’idée c’est que les élèves comprennent ce qu’ils font, que tout ce qui se passe à l’école fasse sens pour eux. Et de ce fait, ils sont beaucoup plus épanouis. Les élèves ont aussi leur mot à dire sur le fonctionnement de l’école. On va travailler avec des conseils hebdomadaires où ils pourront s’exprimer et faire évoluer les règles. On leur donne vraiment la parole". 

Un pouvoir organisateur hybride

Ces nouvelles écoles dénotent aussi dans le paysage bruxellois au vu de leur pouvoir organisateur. C'est inédit dans la capitale : ces nouvelles écoles n'appartiendront pas, comme c'est généralement le cas, à un seul "réseau". Mais au contraire, elles seront tout à fait hybrides. Leur pouvoir organisateur est composé de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la commune de Berchem-Sainte-Agathe, de la commune de Molenbeek, de l'ULB et d’une ASBL de parents. "C’est un peu comme si on associait le réseau libre, officiel et communal" explique Julie Lumen. "C’est vrai que ça montre un peu l’enjeu à Bruxelles. La conjugaison des forces de ces différents réseaux permet une ouverture rapide de deux nouvelles écoles à Bruxelles".  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK