Deux fois 30 mois de prison et jusqu'à 100.000 € confisqués pour trafic de stupéfiants à Wavre et LLN

Les prévenus ont comparu dans le tribunal correctionnel du Brabant wallon (Nivelles).
Les prévenus ont comparu dans le tribunal correctionnel du Brabant wallon (Nivelles). - © Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné lundi Ryad T., né en 1985, et Mohand B., né en 1980, à chacun 30 mois de prison avec un sursis probatoire pour la moitié et à 8.000 euros d'amende. Chacun se voit confisquer 15.000 euros. Ils étaient poursuivis pour un trafic de cocaïne et de cannabis à Louvain-la-Neuve et Wavre en 2016 et 2017.

Faouzi T., co-prévenu, est condamné à 10 mois de prison avec sursis et à une amende de 8.000 euros avec un sursis pour ce qui excède 2.400 euros. Leur fournisseur, Amine C., déjà condamné à cinq ans de prison avec sursis partiel à Bruxelles, se voit confisquer 100.000 euros. Un cinquième prévenu, Samir B., s'en tire avec une peine de travail de 200 heures.

C'est une information parvenue à la police qui a attiré l'attention des enquêteurs sur les activités illégales des prévenus. Des écoutes téléphoniques ont confirmé qu'ils vendaient de la cocaïne et du cannabis. La marchandise était entreposée dans les parkings de Louvain-la-Neuve et des rendez-vous étaient fixés aux clients dans différents endroits de la cité universitaire ou encore dans des stations-services.

A l'audience, les avocats de la défense avaient contesté la vente en association. Le tribunal, dans son jugement, estime qu'il y avait bien une association entre Ryad T. et Mohand B. La voiture de ce dernier, tout comme celle de Samir B., sont confisquées. Leur fournisseur, Amine C., avait été condamné en 2019 à Bruxelles à cinq ans de prison dont quatre ans de prison ferme, pour vente de stupéfiants durant la même période que celle du dossier de Louvain-la-Neuve. Le tribunal n'ajoute pas de peine de prison pour ce prévenu mais ordonne la confiscation de 100.000 euros à sa charge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK