Deux cents sans abris ont quitté les hôtels bruxellois qui les hébergeaient

Pendant la crise sanitaire, la région bruxelloise avait réquisitionné en urgence plusieurs centaines de places dans des hôtels de la capitale pour y héberger des sans-abri. Le but était alors d’éviter la transmission du covid au plus fort de la crise et de fournir un toit à ceux qui avaient perdu leur moyen de survie à cause de la pandémie.

Peu à peu, ce dispositif est revu. Hier, deux cents places ont été fermées. Une partie dans un hôtel du centre-ville, une autre dans un établissement proche de la gare du Nord. "Les bénéficiaires étaient des familles et des hommes seuls".  Sébastien Roy est le directeur du Samu Social qui gérait jusqu’ici l’accueil des sans-abri dans ces deux structures. "Certains sont orientés vers des maisons d’accueil, d’autres vers des hébergements d’urgence à la Croix-Rouge ou au Samu social, d’autres enfin vont se retrouver à la rue ou dans des squats".

Il reste désormais 436 places réservés au sans-abri dans des hôtels bruxellois.

En ce début juin, il reste plus de quatre cents places disponibles dans les hôtels mais cela ne devrait pas durer. Certaines fermeront dans les prochaines semaines. Le ministre bruxellois Alain Maron en charge de la santé et de l’Action Sociale à la COCOM, promet toutefois d’en maintenir 190 jusqu’en avril 2022 et d’évaluer alors le processus.
A noter que la capacité d’accueil des sans-abri (toutes structures confondues) au niveau régional reste élevée par rapport aux années précédentes. Il y aurait ainsi 1250 places de plus qu’en 2019.

Sur le même sujet...

JT du 02/01/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK