Deux Carolos poursuivis pour avoir pointé un laser sur un hélicoptère de la police

Lionel G. a comparu devant le tribunal correctionnel de Charleroi ce lundi pour avoir, "de façon illicite et intentionnelle posé un acte contre la sécurité d'un aéronef".

Le 28 octobre 2011, ce Carolo d'une vingtaine d'années avait pointé un laser sur un hélicoptère de la police fédérale qui survolait Gosselies, et ce, afin d'aveugler le pilote. "Ces faits sont en nette augmentation depuis 2009", a expliqué le substitut Dujardin, qui a tenu des réunions régulières avec Belgocontrol, le SPW aéroportuaire et la Direction Générale du Transport Aérien. "En 2010, 85 incidents ont été recensés, dont 19 à l'aéroport de Gosselies. Ces 'laser beam' s'effectuent en général lorsque les avions sont en phase de transition, au moment où le pilote reprend les commandes manuelles. Cela peut entraîner un risque d'accident ou des lésions oculaires au pilote qui, de ce fait, peut perdre sa licence."

Le parquet a finalement requis une peine de prison avec sursis et une forte amende. Le prévenu a pour sa part sollicité une suspension du prononcé.

Les mêmes sanctions ont été évoquées dans un deuxième dossier, parfaitement identique, à charge de François V.

Les jugements devraient être rendus le 5 novembre.

Belga, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK