Désormais près d'un vélo sur deux vendu en Belgique est électrique

Ce magasin de vélos ouvert en 1936  se consacre désormais exclusivement à l'électrique
Ce magasin de vélos ouvert en 1936 se consacre désormais exclusivement à l'électrique - © rtbf-Grégory Fobe

Le boom des vélos électriques se poursuit : qu’il soit pliable, tout terrain, de course, il séduit de plus en plus de cyclistes. De nombreux magasins en vendent désormais plus que ceux sans assistance. A Gosselies, le commerce géré par la famille Cachera depuis 1936 ne propose plus que des vélos équipés d'un moteur. Fabrice Cachera est l’actuel gérant : " Nous avons commencé à vendre des vélos électriques il y a quinze ans et cela fait maintenant quatre ans que nous nous consacrons exclusivement à ce segment qui demande des compétences particulières ! C’est vraiment une volonté de se spécialiser parce que nous pensons que c’est l’avenir. "

La grande majorité des vélos vendus dans ce magasin sont limités à 25 km/h, plus rarement à 45 km/h mais certains clients demandent de les débrider pour aller encore plus vite.

" C’est dangereux parce que les vélos ne sont pas prévus pour rouler aussi vite, insiste Anthony Cachera, l’arrière-petit-fils du fondateur de l’enseigne. Nous avons des demandes mais nous les refusons systématiquement en rappelant au client que si le vélo est débridé la garantie tombe. En cas d’accident aussi, la responsabilité du cycliste peut être engagée. "

En 2018 plus de 500.000 vélos ont été vendus en Belgique ; près d’un sur deux était équipé d’une assistance électrique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK