Des vacances de Pâques "dans la moyenne" pour le tourisme en Wallonie

 René Collin, ministre wallon du Tourisme.
René Collin, ministre wallon du Tourisme. - © ERIC LALMAND - BELGA

Par rapport aux exceptionnelles vacances de printemps de l'an dernier, les congés de Pâques 2018 sont plutôt "dans la moyenne de ceux de 2016" sur le plan du tourisme en Wallonie, note dans un communiqué vendredi René Collin, ministre wallon du Tourisme. Le week-end pascal a toutefois profité au secteur touristique, avec un taux d'occupation des hébergements chiffré à 58,3%, équivalent à la même période en 2017.

Selon une analyse menée par l'Observatoire du Tourisme wallon, le taux d'occupation, tous types d'hébergements confondus, s'est élevé durant ces vacances de Pâques à 44,2%, ce qui représente une diminution de 9,8% par rapport à 2017 mais une légère augmentation par rapport à 2016 (43,6%).

Plus précisément, les hôtels ont enregistré un taux d'occupation de 53,1%, tandis que les centres de tourisme social et les hébergements de terroir notent un taux de 57,5% et 55%. Ce sont les campings et villages de vacances qui accusent le plus le coup, avec une fréquentation respectivement de 26,2% et 41,4%.

58% des acteurs touristiques s'estiment satisfaits

Le taux d'occupation a été le plus élevé dans la province de Hainaut. La diminution de fréquentation par rapport à l'année dernière a également été remarquée en province de Brabant wallon (-10,6%), Namur (-6,9%), Luxembourg (-5,1%) et, dans une moindre mesure, en province de Liège (-1,3%).

La fréquentation des attractions n'a quant à elle subi qu'une légère diminution, souligne René Collin. Les visiteurs semblent avoir été particulièrement attirés par les domaines historiques. Au total, seuls 58% des acteurs touristiques s'estiment satisfaits, voire très satisfaits à la suite des vacances de Pâques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK