Des traces de vie datant de 3 000 ans découvertes sur le site du Trilogiport

Projet Trilogiport
Projet Trilogiport - © Trilogiport.com, PAL-Experience Image

Les archéologues ont entamé des sondages sur le site du Trilogiport, à Hermalle-sous-Argenteau. Et ils viennent de mettre au jour des traces d'occupation humaine datant de près de 3 000 ans. La preuve que le site était déjà attractif à l'époque pour diverses activités humaines, sans doute agricoles.

Nos ancêtres les Gaulois, mais aussi les Romains un peu plus tard, occupaient déjà le site du Trilogiport, à Hermalle-sous-Argenteau.

Sur ce gigantesque terrain grand comme 200 terrains de football, les archéologues ont repéré plusieurs traces laissées par d'anciennes constructions. Et en raclant le sol, la grue a mis au jour des tessons de céramiques. Jean-Philippe Marshal, archéologue de la Région wallonne: "Quelques tessons de céramiques qui, apparemment, seraient romains. Mais là, je n'ai qu'une dizaine de tessons et donc je vais quand même rester prudent. Et de l'autre côté, ce sont des tessons plutôt d'apparence gauloise, de l'âge de fer pour être précis".

Il ne s'agit encore que de fouilles d'évaluation, donc superficielles . Mais l'hypothèse la plus probable est que le site accueillait déjà à l'époque des activités agricoles: "Peut-être une petite ferme. A priori, ça ressemblerait à une petite occupation rurale sur quelques bâtiments sur poteaux et toutes les traces liées à l'activité, peut-être des fours, des structures d'ensilage".

L'avenir du site, ce n'est pas l'agriculture, mais une intense activité industrielle et logistique, combinant trois voies de communication : le rail, la route et l'eau. Du boulot en perspective pour les archéologues dans deux ou trois mille ans.

F. Louis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK