Bruxelles-Mobilité encourage à dénoncer les abus des taximen

Des taximen profitent de la grève de la STIB pour augmenter leurs tarifs
Des taximen profitent de la grève de la STIB pour augmenter leurs tarifs - © Dirk Waem - Belga

Certains taximen à Bruxelles n'ont pas hésité à profiter de la grève de la STIB pour tripler leur tarif, voire davantage. De nombreuses plaintes ont été déposées. Un abus d'ores et déjà condamné par la porte-parole de Bruxelles-Mobilité. Inge Paemen a répondu à vos questions dans notre chat de 11h30. Elle invite les victimes à porter plainte.

Si "cela concerne une petite minorité de chauffeurs", explique Inge Paemen, "cela fait du tort à toute la profession". Il ne faut donc pas à hésiter à porter plainte, "les autres passagers et les chauffeurs de bonne foi ne demandent pas mieux que les mauvais éléments disparaissent".

Comment déposer plainte ?

Pour déposer plainte, il suffit de contacter le numéro gratuit 0800/94.001 ou aller sur le site www.bruxellesmobilité.be. "Vous pouvez-également vous adresser au commissariat de police le plus proche", dit-elle.

"N'oubliez pas de bien noter le numéro d'identification du taxi. Personnellement j'ai appris à le noter dès que je monte dans un taxi ;-)", précise-t-elle.

Et d'ajouter : "Chaque plainte est traitée de la façon suivante : enquête, interrogation du chauffeur, éventuellement confrontation, sanction".

A quelles règles sont soumis les taximen ?

"Les chauffeurs de taxis doivent disposer d'un certificat de capacité et pour obtenir celui-ci, ils doivent réussir un série de tests comportementaux, un examen théorique et une partie pratique. Ce certificat doit être renouvelé annuellement."

Inge Paemen rappelle également que "depuis le 01.09.11 un taxi bruxellois doit être de couleur noire, présenter sur leurs 4 portières une bande en damier noir et jaune mangue, un spoutnik, le numéro d'identification à l'extérieur et à l'intérieur".

"Il y a d'ailleurs des personnes qui circulent dans Bruxelles et contrôlent si les taxis respectent bien toutes les prescriptions et règles".

Quelques conseils pour éviter de se faire avoir ?

"Vérifiez toujours que vous prenez un taxi officiel bruxellois et en cas de non-respect des règles, portez plainte. Trop de dysfonctionnements ne nous sont jamais signalés".

"En plus, méfiez-vous des chauffeurs qui vous indiquent le prix à l'avance : cela ressemble à un prix forfaitaire, ce qui est interdit, tout comme le fait de refuser une course".

"Les tarifs sont fixés : prise en charge 2,4 euros - prix km 1,66 euros dans Bruxelles et 2,7 euros hors Bruxelles, prix d'attente 30 euros de l'heure, supplément nuit 2 euros".

"Délivrer un ticket imprimé (en non un ticket manuscrit) est obligatoire ! Ce ticket doit reprendre le numéro du taxi et le prix de la course".

Sachez également que les taximen n'ont pas le droit de rechercher des personnes allant dans la même direction, histoire de remplir leur véhicule, sauf si c'est à votre demande. Une prise en charge se fait du début jusqu'à la fin et elle ne peut être refusée sous prétexte d'une trop courte distance à parcourir.

C. Biourge

Relisez notre chat en cliquant ci-dessous

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK