Des souris filmées dans le restaurant Exki de la Porte de Namur à Ixelles (vidéo)

La souris a été filmée lundi soir à l'étage du restaurant Exki.
2 images
La souris a été filmée lundi soir à l'étage du restaurant Exki. - © D. R.

Mésaventure, lundi soir, pour des clients du restaurant Exki de la Porte de Namur à Ixelles. Des clients y ont repéré des souris, dans la salle située à l’étage. Au moins deux, selon un client, qui a contacté la RTBF.

"Il était aux alentours de 20h, 20h30", rapporte ce Bruxellois qui préfère rester anonyme. "J’étais dans le restaurant avec mon papa et mon frère. Après notre commande, nous sommes montés à l’étage pour trouver de la place. Et après quelques minutes, nous avons vu passer une première souris. Au début, nous sommes un peu interloqués, surpris. Comment un établissement qui met en avant la nourriture saine et bio et qui semble avoir des cuisines propres peut avoir des soucis avec des souris ?"

Les travaux de la chaussée d’Ixelles

Notre interlocuteur sort son smartphone et filme le premier rongeur, de petite taille – ce qui laisse a priori penser à l’hypothèse d’une souris plutôt que celle d'un rat – se faufilant entre les tables et les chaises. Quand soudain, un deuxième apparaît. "Les clients – nous étions une dizaine à ce moment-là – ont été surpris et choqués. Une femme a pris peur et a immédiatement quitté le restaurant. Les autres qui étaient en train de manger riaient jaune. J’ai été trouver une des caissières et je lui ai expliqué la situation. Elle était très mal à l’aise et a promis d’en parler à ses responsables."

A quoi est due la présence de souris au Exki de la chaussée d’Ixelles, qui date de plusieurs jours ? La RTBF a pris contact avec Exki. "Nous pouvons confirmer la présence de rongeurs dans l’établissement en question, une présence liée aux différents chantiers sur la chaussée d’Ixelles", explique l’enseigne. Depuis le mois d’août, le bas de la chaussée d’Ixelles est en plein réaménagement. Par ailleurs l’immeuble d’angle, square du Bastion, est également en pleine rénovation. "Cela favorise le déplacement des rongeurs vers les commerces environnants dont Exki. Le froid expliquerait également la remontée plus importante des rongeurs, depuis la fin de la semaine dernière. Ce qui est sûr, c’est que nous prenons le problème très au sérieux dans le cadre de notre politique d’hygiène et sécurité."

Tout d’abord, l’enseigne a averti ses voisins de la présence de rongeurs dans le quartier. "Car si des mesures doivent être prises contre cette présence, elles doivent l’être par l’ensemble des établissements aux alentours. Exki seul ne peut lutter."

Des actions renforcées pour prévenir l’intrusion des rongeurs

Ensuite, place au traitement ! "Exki collabore dans ce domaine avec la société Ecolab pour prévenir l’intrusion de rongeurs. Les visites de la société se font habituellement de manière mensuelle. Mais désormais, Ecolab intervient de manière hebdomadaire, avec des actions de renfort. Exki est en mesure de présenter les différents certificats de passage." Enfin, le personnel fait en sorte de boucher tous les trous pouvant favoriser l’entrée d’une souris.

"Dans tous les cas", insiste Exki qui veut jouer la carte de la transparence, "aucun contact n’est possible entre les animaux et la nourriture, celle-ci étant stockée dans des bacs fermés en hauteur ou en chambre froide." Exki espère une éradication rapide de la présence des petits rongeurs dans le cas où l’ensemble des commerces impactés mettent en place des mesures similaires.

Impact sanitaire

Rappelons que les rongeurs peuvent être à l’origine de nombreux problèmes, comme l’indique la société Rentokil, spécialisée dans la lutte contre les nuisibles : risque de maladies, d’incendies, détérioration matérielle… "Certaines souris peuvent transmettre des microbes présents dans leurs urines, ce qui peut provoquer des maladies et des allergies. Elles peuvent également propager des maladies via les tiques, les puces et les acariens qu’elles transportent", ajoute Rentokil.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK