Des signes de vieillissement prématuré sur les nouveaux quais liégeois

Le tronçon évêché-capitainerie, tel qu'illustré sur le site de la ville de Liège
Le tronçon évêché-capitainerie, tel qu'illustré sur le site de la ville de Liège - © Tous droits réservés

Deux mois, seulement, après son inauguration en grandes pompes, l'aménagement des quais sur Meuse, en rive gauche, à Liège, donne quelques inquiétudes aux responsables de l'administration wallonne des routes. Il va falloir recommencer, certes très partiellement, la "requalification" en boulevard urbain, dans le tronçon Frère Orban.

Entre l'évêché et la capitainerie, les trottoirs en béton, côté fleuve, côté port, présentent des fissures en une quinzaine d'endroits. Il n'y a pourtant pas eu de fortes chaleurs depuis la mi-mars. Il n'a pourtant pas gelé à pierre fendre. L'origine du problème, c'est la dalle a été coulée d'une traite, et que les joints de dilatation ont été sciés plus tard. Probablement trop tard.

L'adjudicataire du chantier, qui, selon le cahier des charges, garantit ses travaux pendant une durée de 5 ans, a été prévenu de cette malfaçon. Il a déjà proposé de réparer les dégâts. Mais les premiers essais ne sont guère concluants: différences de couleur, différences de texture, le résultat n'est guère esthétique. A tel point qu'il est désormais question de démolir, et de recommencer l'ouvrage. Mais les négociations entre le ministère et l'entrepreneur s'annoncent serrées....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK