Des riverains remontés à Hyon (Mons)

Illustration
Illustration - © Flickr - wackybadger

Il y a peu, les riverains d’un terrain situé avenue Gouverneur Cornez –au pied du mont Panisel- s’étaient ligués contre le projet d’implantation à cet endroit du plus grand centre funéraire de Belgique. Si ils ont finalement obtenu gain de cause -ce projet a été abandonné- le terrain n’en reste pas moins en zone constructible.

Ce qui signifie qu’il est susceptible d’accueillir un projet immobilier tout aussi perturbant pour ce voisinage qui souhaite que le terrain soit classé en zone naturelle.  Nombre de ces habitants souhaitent en effet  préserver leur cadre de vie et, avec celui-ci, la vue imprenable sur le Mont-Panisel dont ils bénéficient actuellement.

Quant à Emilio Borgno, le propriétaire du terrain, il refuse pour l’instant de confirmer ou infirmer la rumeur selon laquelle un promoteur immobilier aurait racheté la parcelle. 

Une proposition

Seule certitude toutefois, le même Emilio Borgno –qui, devant la levée de bouclier du voisinage, avait renoncé à son projet de centre funéraire- avait proposé aux riverains de racheter le terrain à bon prix. Il leur avait donné pour ce faire quinze jours pour réagir.  Et…,  ils ne l’ont pas fait.

Voilà où en sont les choses aujourd’hui, d’un côté un propriétaire qui a à vendre un terrain constructible dont il n’a, forcément, plus aucun souci de la destination, de l’autre des riverains à cran qui s’interrogent sur la nature et la qualité de leur " nouveau voisin ".

Stéphanie Vandreck s’est rendue sur place, elle évoque ci-contre les données de ce dossier qui touche ce quartier paisible.

Vincent Clérin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK