Des passionnés de buggies sur les traces des fabricants belges

Des passionnés de buggies sur les traces des fabricants belges
Des passionnés de buggies sur les traces des fabricants belges - © Tous droits réservés

L'idée du buggy, on la doit à l'Américain Bruce Meyers. En 1964, il invente en Californie cette voiture d'amusement sans toit. Quelques années plus tard, le concept traverse l'Atlantique et arrive chez nous. Entre 1969 et 1976, cinq fabricants belges se lancent dans la production. A Jemeppe, le garage de la cloche produit la marque Rittler. A Blegny, on trouve la marque Apal. Van Clee à Anvers, VF Dune à Namur et enfin Méan dans la localité du même nom. En tout, 10 000 véhicules seront produits. Beaucoup partiront pour l'exportation.  

700 buggies roulent régulièrement

Le Belgium Buggy Club a répertorié 700 véhicules encore en état de marche en Belgique. "Il est possible que l'on retrouve encore d'autres buggies au fond de hangars, nous continuons chaque jour à chercher d'autres buggies" note Stéphane Luggens, amateur de buggies et spécialiste de la marque Rittler.

Depuis le 1er janvier 2015, la FBVA - la Fédération Belge des Véhicules Anciens - ne reconnait plus l'autorité des constructeurs historiques. "Si les propriétaires de buggies perdent les papiers de leur véhicule, ils ne pourront pas en demander de nouveaux. C'est pour que cela qu'il est important que l'on conserve des informations, des archives sur ces modèles pour pouvoir aider les gens à identifier les buggies", ajoute Stéphane Luggens.

Produire des voitures belges? "C'est pratiquement impossible !"

Dans les années 60-70, les normes de sécurité pour les constructeurs automobiles étaient bien moindres. "Aujourd'hui, une série de tests doivent être réalisés. Les crash-test coûtent cher. Des prix qui ne peuvent souvent être assumés que par des grosses entreprises" ajoute Edmond Pery, le fondateur de la marque liégeoise Apal.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK