Des parents s'invitent au conseil communal de Chaudfontaine

Ecole communale Mehagne
Ecole communale Mehagne - © Rtbf - D. Wathelet

Des parents d'élèves de l'école primaire Marcel Thiry à Mehagne s'opposent au projet d'ouvrir, dans l'établissement, une filière d'immersion en allemand.

Le principe pédagogique de l'immersion est connu : il s'agit d'apprendre une langue étrangère en suivant les cours d'écriture, de calcul, d'histoire, de géographie ou de gymnastique dans cette langue. La méthode est reconnue, en communauté française, depuis une douzaine d'années. Elle rencontre un énorme succès, surtout pour l'anglais ou le néerlandais. Plus de 11 000 enfants du primaire sont concernés.

Le parent pauvre

En comparaison, l'allemand, troisième langue nationale, reste le parent pauvre du système: l'enseignement donné par des maîtres germanophones à des petits francophones n'existe qu'en région liégeoise. Ils sont très précisément 534 inscrits, dans trois écoles fondamentales, à Herve, à Seraing, ou à Malmedy. La ville de Liège a prévu d'ouvrir une section en 2012. La commune de Chaudfontaine souhaite s'engager dans la même voie. 

Projet pédagogique


Mais voilà, l'établissement choisi pour implanter cette filière fait, comment dire, de la résistance. L'association de parents affirme qu'elle ne s'oppose pas au principe de l'immersion en allemand, mais pas là, avec des classes déjà pratiquement à saturation. Depuis des mois, les tensions s'avivent. Le conseil communal de ce mercredi s'annonce comme un grand chambard, contre un grand chambardement.

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK