Des ossements humains de 1815 découverts à Waterloo

Pendant deux semaines, des fouilles archéologiques ont été menées sur le site de la bataille de Waterloo, dans le cadre du projet Waterloo Uncovered. Des vétérans de l'armée britannique, encadrés par des archéologues professionnels, ont notamment mené leurs recherches sur le site de la ferme de Mont-Saint-Jean. La semaine dernière, un boulet de canon a été découvert. Mais avant de replier bagages, les équipes sur place ont fait une autre trouvaille, tout aussi intéressante. "Nous avons retrouvé des ossements humains, qui ont été examinés et certifiés par des anthropologues. Ce qui est particulier c'est qu'il s'agit uniquement de membres inférieurs, précise Véronique Moulaert, archéologue à l'Agence wallonne du Patrimoine. Il y a trois jambes et un pied et on voit que les extrémités de certains os ont été coupées nettement".

Un hôpital de campagne

Ces membres auraient donc été amputés sur des soldats anglais ou prussiens, soignés à la ferme de Mont-Saint-Jean, qui servait alors d'hôpital militaire pour les troupes alliées. Près de 6000 soldats y auraient séjourné pendant la campagne de 1815. Le site de la ferme fait pour la première fois l'objet d'une campagne de fouilles. "Nous avons juste fait quelques fouilles préalables à un chantier d'extension de la ferme, mais qui n'avaient rien donné à l'époque", rappelle l'archéologue. C'est dire si cette découverte encourage l'équipe de Waterloo Uncovered à revenir explorer les lieux l'été prochain.

C'est vraiment très, très rare de faire une telle découverte in situ

Cette découverte est exceptionnelle, non seulement parce qu'elle permet d'en savoir un peu plus sur l'histoire du lieu où elle a été faite, mais aussi parce qu'au cours des différentes campagnes de fouilles menées autour du site de la bataille de Waterloo, peu d'ossements humains ont été retrouvés jusqu'ici. "Une seule découverte à été faite, lors de l'extension du parking du Mémorial, il s'agissait d'un squelette complet. Mais, en dehors de cette dépouille, au niveau archéologique, on n'a jamais eu de réelle observation et de découvertes d'os humains. Les sources écrites et les journaux de l'époque montrent cela dit qu'il y a eu des ossements retrouvés par des habitants des environs. C'est vraiment très, très rare de faire une telle découverte in situ, et avec un enregistrement au niveau archéologique", insiste Véronique Moulaert. Des dizaines de milliers de soldats ont pourtant péri lors de la bataille.

Archives JT: des fouilles avaient été menées encore récemment (en 2015) près de la ferme d'Hougoumont

Un reportage signé Benjamin Carlier du 29 juillet 2015

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK