Des métros sans conducteur dans 10 ans à Bruxelles

Pas encore de vitres entre le quai et la rame, dans les stations bruxelloises.
Pas encore de vitres entre le quai et la rame, dans les stations bruxelloises. - © MARTHE DELEERSNYDER - BELGA

Le métro automatique sans conducteur, ce sera normalement pour 2025 sur la ligne Nord, cette nouvelle ligne de métro en projet à Bruxelles. Dans un premier temps y rouleront des métros classiques mais ils seront assez rapidement remplacés par des rames automatisées.

La nouvelle ligne de métro Nord reliera à partir de 2021 la station Albert à celle de Bordet. Sur les voies, des rames habituelles, mais elles seront remplacées quelques années plus tard par des métros sans conducteurs. Des métros comme on en voit dans d'autres villes, Milan par exemple.

Quand on arrive sur un quai à Milan, on voit tout de suite la différence: le quai est bordé de vitres qui empèchent les voyageurs d'accéder aux voies. Des vitres dont les portes s'ouvrent à hauteur des portes du métro quand une rame s'arrête en station. Tout cela est contrôlé à distance. 

Les passagers y sont maintenant habitués. "Au début nous étions curieux évidemment", explique une usagère des transports milanais, "mais après j'ai vu que les horaires étaient très précis! Et j'aime bien ça."

Pour la société de transports publics de Milan, l'un des avantages des métros automatisés est leur flexibilité. "Pour le métro traditionnel, vous devez lier chaque métro à un conducteur. Ca prend du temps!" explique Carlo Bianco, le directeur d'Azienda Trasporti Milanesi, "mais avec le métro automatique, si vous voulez détourner un métro parce que vous avez une panne ou un besoin urgent sur le réseau, il suffit maintenant d'un simple clic de souris."

Le métro automatique serait aussi plus fiable: le risque d'erreurs humaines, comme rater un feu rouge, y est en tout cas nettement réduit.

La STIB fait ses calculs

Un tel système permettrait à la STIB de faire circuler sur la ligne concernée jusqu'à 30 métros par heure contre 24 aujourd'hui. Un gain de fréquence et de ponctualité... mais la société de transport y voit vraisemblablement aussi un gain d'argent puisque, sur cette ligne, il n'y aurait plus de conducteurs à payer. A Milan, des conducteurs de métro ont été réorientés vers d'autres tâches comme des services aux voyageurs. Conducteur de métro y est devenu un métier en voie de disparition.

Et sur les lignes actuelles?

La STIB prévoit-elle d'automatiser également les lignes 1 et 5 actuelles? C'est envisagé, plusieurs possibilités sont à l'étude. Ces lignes pourraient devenir automatiques ou semi-automatiques.

Le Gouvernement bruxellois devrait prendre une décision avant la fin de cette année, annonce le Ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (sp.a).

N.Lejman

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK