Des journalistes chinois invités pour un "bain de forêt" en Ardenne, une première en Belgique

Une dizaine de journalistes et blogueurs chinois a été invité par Visit Wallonia pour découvrir le premier parcours de sylvothérapie de la commune de Tenneville. L'activité intitulée "bains de forêt" est une première en Belgique et a pour objectif d'attirer les touristes asiatiques puisque cette tendance vient d'Asie, du Japon plus précisément.
Une dizaine de journalistes et blogueurs chinois a été invité par Visit Wallonia pour découvrir le premier parcours de sylvothérapie de la commune de Tenneville. L'activité intitulée "bains de forêt" est une première en Belgique et a pour objectif d'attirer les touristes asiatiques puisque cette tendance vient d'Asie, du Japon plus précisément. - © Mathieu Baugniet

L’activité est originale. Elle provient du Japon où le concept est né dans les années 80. Le terme Shinrin Yoku signifie "s’imprégner de la forêt". Il s’agit d’une pratique antistress dont le but est de se balader dans des zones boisées pour se reconnecter à la nature. Depuis plusieurs années, la sylvothérapie s’est développée et est devenue tendance en Europe, et en Belgique. Elle défend l’idée que les arbres apportent du bien-être mental et physique grâce à leur énergie.

Pour Delphine Caudron, sylvothérapeute, les arbres ont de multiples vertus. "L’objectif est d’emmener le groupe effectuer une balade d’une heure et demie ici dans le Bois de la Fontaine. Nous nous arrêterons à différents endroits pour des petits exercices basés sur la respiration notamment. J’inviterai les participants à marcher pieds nus ou encore à faire un "câlin" aux arbres".

Une opération de communication pour attirer les touristes chinois

L’opérateur "Visit Wallonia" en collaboration avec la commune de Tenneville a décidé d’inviter des correspondants de presse ou blogueurs chinois influents, basés à Bruxelles, avec l’objectif de faire parler du tourisme en Wallonie. La région enregistre de plus en plus de nuitées de touristes venus de Chine. L’idée est de maintenir la Wallonie comme destination potentielle auprès du public chinois. L’activité pourrait, en effet, attirer les Asiatiques à se rendre jusqu’en Ardenne pour découvrir la pratique.

Ludivine Destrée est représentante de Wallonie Belgique Tourisme en Chine. Son travail consiste à influencer les Chinois à venir en vacances dans nos contrées. "On a une augmentation de 13% du nombre de nuitées de chinois entre 2018 et 2019. Donc, on peut affirmer que la Wallonie commence à être connue en Chine".

"Une bonne idée"

Dix journalistes et blogueurs étaient présents ce matin pour cette promenade ludique et reposante. Cela peut paraître peu mais les correspondants installés à Bruxelles écrivent parfois pour des millions de personnes. Leur influence peut être très importante vu la taille du pays et de son nombre d’habitants qui dépasse largement le milliard. "Des villes comme Paris ou Londres ressemblent à Pékin ou à Shangaï. Ici, c’est la nature, calme et reposante", explique Ruifei Niu correspondante chinoise. "Je trouve que cette activité est une bonne idée et elle pourrait attirer mes compatriotes à se rendre ici".

L’objectif de la commune de Tenneville est d’être la première en Belgique à mettre sur pied des "bains de forêts". En surfant sur cette tendance très prisée des Asiatiques, elle espère voir le nombre de touristes augmenter. "La période n’est pas propice avec l’épidémie de covid-19 mais il est important de continuer à véhiculer une image de vacances auprès d’un public potentiel", explique Ingrid Jusseret coordinatrice du projet.

"L’activité n’est pas réservée exclusivement aux touristes asiatiques, et chinois. Nous organisons des ballades pour les familles et le parcours au Bois de la Fontaine sera prochainement accessible aux personnes à mobilité réduite en plus des promeneurs d'un jour", conclut Ingrid Jusseret.

"Le Premier ministre belge est un chef de village en Chine"

Reste que le défi d’attirer des touristes en Belgique est colossal. "Depuis dix ans, le peuple chinois commence à voyager énormément. La Belgique commence à être connue mais pas assez", explique Jun Liu journaliste pour le quotidien national "La Clarté".

"Votre pays est connu par les autorités pour son rôle déterminant et de leader lors de la révolution industrielle au 19e siècle. Mais il est très petit par rapport à la Chine. La population belge est de 12 millions d’habitants. Cela représente un tiers de la plus petite province chinoise. 12 millions d’habitants, c’est la moitié des citadins de la ville de Shangaï. Pour plaisanter, je dis que le Premier ministre belge est un chef de village en Chine".

On l’a compris pour attirer les Chinois, notre pays devra encore faire des efforts. En Wallonie, seulement deux personnes se concentrent sur le marché chinois au niveau touristique. "Trop peu" pour certains.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK