Des élus flamands demandent des distributions de protections périodiques gratuites dans les écoles

-L'opposition estime que les protections menstruelles sont aussi nécessaire que le papier toilette et doivent donc être gratuits
-L'opposition estime que les protections menstruelles sont aussi nécessaire que le papier toilette et doivent donc être gratuits - © LOIC VENANCE - AFP

En Flandre, les partis d'opposition Groen et sp.a veulent que les écoles fournissent des serviettes hygiéniques ou des tampons obligatoires pour les élèves. "On estime que 45% des étudiants flamands qui ont du mal à joindre les deux bouts à la maison n'ont parfois pas l'argent pour les serviettes hygiéniques et les tampons. Cela illustre à quel point notre politique de pauvreté échoue", a plaidé la députée Celia Groothedde, qui soumet une résolution avec le soutien du député Maxim Veys. (sp.a).

La discussion a éclaté récemment lorsque l'Écosse est devenue le premier pays à rendre les produits menstruels gratuits. En Flandre, Caritas, entre autres, a préconisé la même mesure car notre pays n'échappe pas aux inégalités. Résultat : les personnes en situation de pauvreté n'ont parfois pas les moyens d'acheter des serviettes hygiéniques ou des tampons.

La députée flamande Celia Groothedde (Groen) demande au ministre de la protection sociale Wouter Beke de prendre la question au sérieux. "Ne pas avoir d'argent pour les serviettes hygiéniques ou les tampons est une forme cachée de pauvreté en Flandre. Cela s'accompagne d'une double honte : le manque d'argent et le tabou qui entoure les menstruations. Je trouve aussi particulièrement pénible que les élèves manquent des jours d'école parce qu'ils ont leurs règles", a-t-elle défendu. 

Selon Maxim Veys, membre du parlement issu du sp.a, Le gouvernement doit éliminer les inégalités existantes et donc non seulement s'intéresser au sujet dans les CPAS mais aussi dans les écoles. Les deux élus d'opposition proposent que la communauté flamande propose des produits menstruels dans chaque école.


►►► À lire aussi : Les protections périodiques vont-elles devenir gratuites ?


Aussi nécessaire que du papier toilette

Pour ce faire, il défendent la gratuité et estiment que les protections menstruelles pour les femmes doivent être gratuites, au même titre que le papier toilette. "Cela ne doit pas non plus se faire dans des distributeurs automatiques coûteux, simplement proposés discrètement dans les toilettes. Après tout, nous n’obligeons pas nos étudiants à payer pour du papier toilette", explique l'élue écologiste. 

"Si l'ensemble de la communauté flamande participe et reçoit de l'argent pour cela, toutes les filles à l'école seront traitées de manière égale", a-t-elle conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK