Des élèves du collège d'Ath, champions en latin

Quatre jeunes parmi les trente meilleurs lors d'un concours mondial de latin
Quatre jeunes parmi les trente meilleurs lors d'un concours mondial de latin - © RTBF

Quatre élèves de deuxième secondaire du Collège Saint-Julien à Ath ont été primés après leur participation à une épreuve internationale de latin. Ils ont décroché une médaille d'or, deux d'argent et une de bronze.

C'est la troisième année que ce concours a lieu. En janvier, les professeurs avaient une semaine pour faire passer l'épreuve à leurs élèves. Les questions concernaient la grammaire, la traduction et l'étymologie. Les professeurs ont corrigé une première fois et ont envoyé la meilleure copie de chaque classe au jury final. 1369 élèves (du monde entier) ont participé à ce jury final. 

Samedi 23 mars, la remise des prix se déroulait à Lyon où ils ont pu visiter un musée gallo-romain. Ils ont aussi visité un odéon (petit théâtre antique). La note précise de chacun n'a pas été donnée mais les dix premiers recevaient l'or, les dix suivants l'argent et le bronze du 21e au 30e.

Cette expérience a motivé les élèves à poursuivre des études en latin et en grec pour certains.

Des jeunes qui aiment le latin, mais pourquoi?

Au Collège St-Julien, le latin est obligatoire en première année pour permettre à tous de le découvrir. Ensuite, beaucoup choisissent de continuer le latin, parfois jusqu'en sixième année. La manière d'enseigner cette langue ancienne a évolué. La base de la matière est restée la même mais les méthodes se sont modernisées: "On utilise la projection, on a un tableau interactif, des jeux et applications disponibles sur le GSM ou la tablette... On essaie de lier l'ancien et le nouveau en se mettant au goût du jour", explique Delphine Verbauwhede, professeur de latin. "Au début, j'avais fait une vidéo Youtube pour expliquer les cas et les fonctions. Dans un premier temps, les élèves ont ri à l'idée que je fasse des vues sur Youtube. Mais finalement, par le biais de cette vidéo, ils réapprenaient des choses et donc y ont vu une vraie utilité". 

Pour Stéphanie Groulard, une autre enseignante, "c'est une approche ludique qu'il n'y avait pas de mon temps. Mais on n'a pas le choix, on doit rendre le cours attrayant aux élèves pour les captiver. C'est un challenge quotidien pour les professeurs de langues anciennes".

La force du latin, c'est qu'il développe l'esprit d'analyse, l'esprit critique, l'esprit logique, la culture générale. Pour les jeunes qui accrochent, le latin donne un goût de l'effort et de la précision qui les aidera s'ils entreprennent des études supérieures

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK