Des dons de vêtements pour les réfugiés: opération solidarité à Liège

Dans un petit local Quai des Ardennes à Liège, ils sont très nombreux ce samedi matin à apporter de lourds sacs remplis de vêtements. Une collecte bien de circonstances: ces habits sont destinés aux demandeurs d’asile et réfugiés arrivés récemment en Belgique. Une récolte organisée par Live in Color, une ASBL d’habitude tournée vers l’aide à l’enfance. L'association avait lancé quelques jours auparavant un appel à la solidarité sur Facebook. Et visiblement, il a été largement entendu. "On a reçu des centaines d'emails et aujourd'hui, on est complètement débordés," raconte Nadine Lino, présidente de l'ASBL Life in Color. "Ça prouve bien que la majorité c’est celle-là, et les politiques doivent entre cette opinion publique, pour mieux s'affirmer sur la question."

Une aide concrète

Et très vite, la pièce devient presque trop petite pour accueillir tous les paquets de vêtements donnés. Vêtements, chaussures, il y a un peu de tout, y compris du matériel de puériculture, très utile dans les centres d'accueil. Une large solidarité donc, qui a parfois touché tout un quartier: Jean, habitant de Herve, a rassemblé les dons de plusieurs habitants de sa ville, heureux d'aider d'une façon si concrète: "On a vraiment l’impression de faire quelque chose de concret et de fournir du matériel qui va servir directement. Ce n'est pas comme les collectes de fonds où on ne sait pas toujours où finit l'argent. Ici, c'est concret!"

"Un pied de nez au déferlement de haine"

Un don pour se sentir utile, mais aussi, pour tenter d’accueillir ces étrangers avec un peu plus d’humanité. "On veut ainsi souhaiter un bon accueil à ceux qui sont réfugiés et qui ont tout perdu", explique Lionel Duplicy. "Et puis c'est aussi une façon de faire un petit pied de nez à tout ce déferlement de haine nauséabond qui circule depuis leur arrivée sur les réseaux sociaux."

La récolte s'est terminée vers 14h. Les dons ont ensuite été acheminés aux centres d'accueil de Bierset, Ans et Banneux, notamment, des centres où arriveront dès lundi des centaines de demandeurs d’asile. Et l'ASBL ne compte pas s'arrêter là: dès la semaine prochaine, elle lancera un appel à bénévoles pour organiser une école de devoirs pour enfants et des cours de français pour adultes.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK