Des documents sur la spoliation des juifs aux Archives générales

35 mètres de documents sur la spoilation des juifs durant l'occupation allemande sont transférés aux Archives générales du royaume ce mercredi.
35 mètres de documents sur la spoilation des juifs durant l'occupation allemande sont transférés aux Archives générales du royaume ce mercredi. - © wikipedia

35 mètres d'archives essentielles pour comprendre comment les nazis ont spolié les biens immobiliers des juifs de Belgique dès 1940 arrivent ce mercredi 23 avril aux Archives générales du Royaume. Un fond qui complète les collections déjà très importantes sur la persécution des juifs en Belgique pendant l'occupation

Les papiers sont jaunis les écritures sont soignées calligraphiées des mains mêmes de deux fonctionnaires allemands ils sont connus Robert Ernest Muller et Nicolas Hae. "Il s’agit de 35 mètres d’archives qui proviennent d'une institution allemande, explique l'archiviste Philippe Strubbe, elle traitait des biens fonciers juifs. Cette institution avait pour but de liquider le plus possible des maisons privées et des biens immobiliers, des entreprises qui appartenaient à des personnes juives. Bien que l’administration n’ait pas réussi à réaliser énormément de ventes forcées, ils ont réussi à tirer pour Bruxelles environ 10 millions de francs belges provenant de loyer de ventes durant les 4 années d’occupation."

Les familles étaient tenues de déclarer leurs biens fonciers et ces fonctionnaires ont ouverts 1600 dossiers. Cette administration travaillait minutieusement à l'opération de "désenjuivement" de l'économie belge. Les archives conservent des titres de propriétés, des lettres des descriptions d'appartement des relevés de perception de loyers pour la Belgique entière à l'exception d'Anvers.

Ces 35 mètres d'archives vont être inventoriées pour le grand public car "ça reste une source de premier ordre pour des historiens autant que pour des généalogistes, continue Philippe Strubbe, ou tout citoyen qui aimerait savoir ce qui s’est passé du temps de leurs parents ou grands-parents."

Actuellement les archives générales du royaume possèdent 21 km d'archives relatives à la seconde guerre mondiale.

Françoise Baré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir