Des députés européens en bus pour un Colonial Tour dans Bruxelles

L'idée est de retrouver la mémoire coloniale à travers les traces encore visibles dans des villes comme  la capitale de l'Europe.

Le départ a été donné à la gare du Luxembourg, et c'est l'historienne Valérie Brixhe, également guide touristique dans Bruxelles, qui tient le micro et parle des retombées économiques de l'esclavage au 19è siècle : "Tout le monde a à l’esprit, les représentations de têtes de nègre de Rubens qui se trouvent aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles. Nous sommes arrivés ici dans le quartier royal."

Sur le  boulevard du Régent, on sort prendre une photo de la statue de Léopold II. "Un des premiers quartiers qui va être construit à l’extérieur du centre-ville, c’est le quartier Léopold où nous nous trouvons. Et dans ce quartier, va se retrouver toute la grande bourgeoisie financière européenne du 19ème siècle. Je voulais vous montrer cette sculpture équestre, ici, pare qu’elle fait face aux bâtiments de la banque ING, la banque du Baron Lambert qui a énormément participé au financement de la colonisation. Sur la gauche, les anciennes écuries qui ont accueilli des dépôts d’ivoire." De là, partent la rue des Colonies et le Cinquantenaire jusqu'au musée de Tervuren.

Betty Cleeren

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK