Des défibrillateurs à disposition du public

Plus la réanimation est rapide, plus les chances de survie seront élevées et les séquelles seront moins importantes. Quand on sait que 6000 personnes en Belgique font des arrêts cardiaques chaque année, un tel investissement par la province de Namur est important.

Dans des endroits stratégiques

Les vingt défibrillateurs automatiques vont être installés dans des endroits stratégiques. Dix lieux sont déjà choisis, des lieux à forte fréquentation, comme le Palais provincial, la piscine de Walcourt, le lac de Bambois, Ciney expo, le BEP (Bureau Economique de la Province de Namur), la maison de la culture, le domaine provincial de Chevetogne, le centre culturel de Dinant, les grottes de Han-sur-Lesse et la gare de Namur.

Des appareils simples d'utilisation

Pas besoin d'être du secteur médical, ni d'avoir suivi une formation, l'appareil est totalement automatique et sans danger pour son utilisateur. Des messages vocaux dictent la marche à suivre et surtout empêchent les mauvaises manuvres. Dès qu'un arrêt cardiaque survient, le temps est compté, les premières minutes sont cruciales. Avant d'appeler les secours, utiliser un défibrillateur peut augmenter les chances de survie.

Aux Etats-Unis, se servir d'un défibrillateur mis à disposition, dans les galeries commerciales par exemple, est devenu un réflexe pour une grande partie de la population. Les Namurois vont devoir oser s'en servir. La province envisage par la suite d'inciter les clubs sportifs et autres communes à investir dans ces défibrillateurs automatiques.

 

Colette Jaspers avec Martial Giot

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK