Des contrats "rosetta" pour de jeunes cyclistes francophones

RTBF
RTBF - © RTBF

André Antoine a dévoilé les noms des dix jeunes cyclistes wallons, qui vont intégrer le Centre de Formation de Cyclisme Francophone. Neuf bénéficieront d'un contrat "Rosetta" : une convention pour le premier emploi.

Dix jeunes cyclistes de moins de 23 ans : deux Brabançons, trois Luxembourgeois, quatre Liégeois et un Hennuyer vont faire partie la saison prochaine du Centre de Formation du Cyclisme Francophone. Ils seront neuf à bénéficier d'un "rosetta" (convention de premier emploi). Durant un an, chaque mois, ils toucheront un salaire de base. Le dixième coureur, le Luxembourgeois Quentin Borcy est toujours aux études et ne peut donc obtenir un contrat. La Fédération a quand même voulu l'intégrer au Centre de formation, pour son potentiel.

Le Centre surveillera la progression de ces dix jeunes et non pas leurs résultats, explique Yves Vanassche le directeur général du Centre de formation : "Le cyclisme est un sport particulier, on a besoin de former des leaders mais aussi des équipiers. C'est pour cela qu'on ne leur demandera pas des minima, comme on l'exige en natation ou en athlétisme. Les dix élus ont été choisis en commun accord par le TRW organisation, la Fédération de cyclisme Wallonie-Bruxelles et la cellule de sports de haut niveau de l'Adeps". 

Abandonné sous la précédente législature, le CFCF a été remis sur pieds par l'actuel ministre des sports, André Antoine. Quoiqu'il arrive, le projet est sécurisé pour quatre ans, une convention a été signée en ce sens.

"Le Centre n'est pas une équipe à proprement parler", précise Yves Vanassche "C'est une structure qui encadre 10 jeunes. Chacun roulera donc durant la saison pour son équipe respective. Ils se rencontreront 5 à 6 fois l'an lors de stages. Des stages où, à tour de rôle, des gens comme Rik Verbrugghe, Michel Dernies ou John Lelangue viendront distiller leur savoir. Le Centre de formation se veut un tremplin pour l'avenir comme il l'a été cette saison pour des jeunes comme le Namurois Edwig Cammaerts devenu professionnel au sein de l'équipe Landbouwkrediet ou pour le Luxembourgeois Gaëtan Bille, qui, lui, a signé un contrat pro au sein de l'équipe Wallonie-Bruxelles".

Le Brabançon Laurent Evrard fait partie des élus, il vient tout juste d'avoir 20 ans et pour lui, c'est une belle opportunité : "Le Centre pour moi est une super structure qui va m'apporter beaucoup. C'est pas juste travailler avec un seul entraîneur, ce sera plus structuré, plus pro entre guillemets et je sais que l'on va bosser mieux . Il y a beaucoup de gens qui vont s'occuper de nous. L'aide financière est très très importante, pour acheter du meilleur matériel par exemple".

 

2 Brabançons : Maxime Anciaux (Braine-l'Alleud) et Laurent Evrard (Beauvechain),

3 Luxembourgeois : Quentin Borcy (St Hubert) - Tom Dernies (Wéris-Durbuy)) et Boris Dron (Rulles-Habay).

4 Liégeois : Antoine Demoitié (Nandrin) - Hophra Gérard (Aywaille) - Julien Stassen (Aubel) et Kevin Thomé (Thimister).

1 Hennuyer Sergio Dewortelaer (Olligines-Lessines).

Il n'y a donc pas cette année de représentant namurois et bruxellois.

 

Colette Jaspers

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK