Des citoyens veulent l'ouverture du domaine de Laeken au public

vue du domaine de Laeken, un jour de printemps
vue du domaine de Laeken, un jour de printemps - © Tom Denis

Et si l’on ouvrait le parc de Laeken au public ? Une pétition lancée par le collectif Open Laeken demande de rendre accessible aux Bruxellois cet espace de 186 hectares. L’équivalent de 250 terrains de foot.

Le domaine royal de Laeken est un énorme jardin au cœur de ville niché autour du château du roi et de la reine. Derrière le bâtiment, s’étend une longue plaine à l’herbe coupée courte et entretenue, bordée d’arbres. Au loin un lac, puis une forêt : le domaine Royal s’étire comme préservé de la ville.

Même si au fil du temps des parcelles ont été rendues au public, comme le Parc Osseghem et les Jardins du Fleuriste. Actuellement, 186 hectares restent coupés du monde par un mur orné de six rangées de fil barbelé. Les rendre publics ? Dans les jardins, derrière les cordons de sécurité, les visiteurs sont partagés. Certains ont peur que les jardins et la nature soient abîmés par les passants, d’autres ne comprennent pas pourquoi ces jardins sont destinés à seulement quelques personnes. Les rendre au public c’est aussi la volonté d’un collectif de Bruxellois nommé Open Laeken. Pour le moment, une pétition rassemble presque 940 signatures pour l’ouverture du domaine au public. « Comme beaucoup de monde, nous longeons ce très long mur qui représente vraiment une frontière dans l’espace public au nord de Bruxelles », explique Thibault Ector, l’un des membres du collectif. « Nous questionnons l’inaccessibilité du domaine. On se dit qu’ouvrir une partie serait une superbe opportunité pour les Bruxellois qui manquent d’espaces verts surtout dans cette partie de Bruxelles. Ils pourraient profiter d’un vrai parc public ouvert à tous et géré de façon écologique », complète le Bruxellois.

Et pourquoi pas y installer une ferme urbaine ?

Une candidate écolo à la région y voit plus encore. Barbara de Radriguès voudrait y installer une ferme urbaine d’une superficie de 100 hectares. « Ça en ferait la plus grande ferme urbaine en Europe », s’enthousiasme la candidate. « Quand on est 1,2 million d’habitants en Région bruxelloise, je ne crois pas que c’est scandaleux de demander à la famille royale de partager ce domaine. Surtout si c’est pour un projet comme celui-ci. Une ferme urbaine c’est faire de la culture de manière professionnelle pour nourrir la ville ».

Mais avant tout, il faudra convaincre la Donation Royale, propriétaire à 51% du parc et la Régie des Bâtiments qui en possède 49%.

Archives: Journal télévisé 14/12/2001

En 2001, le Domaine de Laeken, accueille un sommet européen 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK