Des centaines de Monopoly du monde entier bientôt exposés à Charleroi

Au bout du boulevard Tirou à Charleroi, l'ancienne banque Fortis abrite un véritable trésor. Dans des dizaines de cartons, 750 boîtes de Monopoly de toutes les époques, de toutes les tailles et dans toutes les langues. Ils viennent directement de Londres où Didier Colart est parti les chercher avec sa camionnette. Il s'agit en fait d'une partie de la plus grande collection au monde qui appartient à son ami, l'Anglais Neil Scallan.

"Ça fait quinze ans qu'il les collectionne", explique Didier Colart, "il passe donc une bonne partie se son temps sur internet à chercher des jeux. C'est de plus en plus difficile parce que forcément, il en a déjà beaucoup".

 

Made in USA

Au hasard, Didier Colart ouvre une boîte qui porte les initiales USA. "C'est étonnant", raconte-t-il en ouvrant le carton, "je ne pense pas que c'est quelque chose qu'on ferait en Belgique. Imaginez, ici j'ai un Monopoly sur les boyscouts of America. Un autre sur la seconde guerre mondiale, un autre encore pour le centenaire de l'aviation. Avouez que c'est quand même formidable!"

 

Un tournant dans l'histoire du jeu

D'ici le 15 août, ce passionné compte les exposer au rez-de-chaussée de l'ancienne banque dans une sorte de musée éphémère puisqu'il a obtenu un bail temporaire jusque fin décembre. Un musée autour du Monopoly, cela peut surprendre, mais il faut dire que ce jeu mythique créé en 1935 a marqué un tournant dans l'histoire du jeu de société. Pour la première fois, il invite les familles à se retrouver autour d'un plateau. Depuis, beaucoup s'en sont inspiré, dans un sens ou dans l'autre.

"Le créateur Charles Darrow a donné l'idée à d'autres de faire des jeux dans la même dynamique ou dans d'autres courants", explique Didier Colart, "Il faut savoir qu'au Monopoly ce sont des parties très longues où il faut mettre tout le monde en faillitte. Alors à côté de ça, on a créé des jeux plus courts, plus éthiques voire collaboratifs".

 

250 millions d'exemplaires vendus

Monopoly est le jeu de société le plus vendu dans le monde avec plus de 250 millions d'exemplaires. C'est sans doute aussi le plus décliné. Version ronde, en Braille ou même gonflable, le jeu a été traduit dans près de 40 langues et dans plus de 100 pays.

"La société qui édite le jeu a voulu s'implanter dans tous les pays, mais tous les pays ont aussi voulu leur propre Monopoly. Ils l'ont donc traduit dans toutes les langues, avec même le logo dans toutes les langues, et puis surtout ils ont personnalisé les plateaux de jeu avec les noms des rues? C'est ce qui est magique dans le jeu", nous confie Didier Colart.

 

Histoire sans fin

Ce Carolo édite lui-même des Monopoly thématiques depuis 10 ans. Entre autres réalisations : le Monopoly Charleroi, Ducasse de Mons ou Sporting d'Anderlecht. Encore dans les cartons : la version Ducasse d'Ath ou Sporting de Charleroi. Des dizaines de variantes sortent encore chaque année... De quoi assurer une longue vie au Monopoly et à ses collectionneurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir