Des camps sans feu (ou presque) pour les mouvements de jeunesse

Des camps sans feu (ou presque) pour les mouvements de jeunesse
2 images
Des camps sans feu (ou presque) pour les mouvements de jeunesse - © Tous droits réservés

Que serait un camp de mouvement de jeunesse sans veillée le soir autour du feu, sans grillades, sans flambeaux...? Mais la sécheresse bouscule les traditions. Cette année, on ne chantera pas partout "Trois esquimaux autour d'un brasero"... Certaines communes demandent d'éviter et même parfois elles interdisent carrément les feux de plein air.

Les risques d'incendie étant trop élevés en raison de la sécheresse.  En Wallonie picarde, la Zone de Secours Hainaut-Ouest met en garde les Guides, Patros et Scouts et les invite à la prudence. Pour le Patro Jean XXIII de Gesves, actuellement en camp à Ramegnies-Chin (Tournai), des dispositions ont été prises. Les responsables ont pris des renseignements auprès de la commune et ont réorganisé les activités.

En ce qui concerne le feu, il est très limité. "On évite de faire du feu et si on en fait un, on en fait un plus petit en s'assurant que tout soit dégagé aux alentours - raconte Cariaco, un des chefs des grands -  on le fait dans le gravier ou dans un chemin mais pas dans les bois. Et si possible, on n'en fait pas du tout". Quand nous rencontrons ces jeunes patronnés, c'est l'heure du repas de midi. Au menu: pains-saucisses.

Mais ces dernières ont été cuites par les cuistots et elles seront consommées froides. Une méthode qui permet d'éviter la grillade et le transport de viande hachée dans les sacs à dos. Les jeunes s'adaptent et ne se plaignent pas de ce repas froid.

Ce n'est qu'une des conséquences de la chaleur... Les températures élevées imposent aussi de raccourcir les promenades, de ralentir le rythme des activités et de supporter les odeurs corporelles. c'est plutôt de cela qu'ils se plaignent ces ados. 

Ce qui manque le plus à ces patronnés, ce n'est pas le feu mais bien l'eau. Ils regrettent de ne pas avoir accès à des lieux de baignade dans le Tournaisis. Mais c'est une autre histoire...

A Boussu, les Scouts de Mouscron font du feu, mais pas trop

A Boussu, c'est sur une prairie jaune paille que nous rencontrons les Scouts de la MO003 de Mouscron. L'un des animateurs, Pécari fait visiter le camp. Pour ce qui est du feu, ici aussi il est limité. "Depuis le début du camp, le 16 juillet, nous n'avons fait que trois feux", explique-t-il. Pas de demande spécifique de la part de la commune mais la Fédération a communiqué des recommandations. La zone de feu consiste en un brasero placé sur un morceau de terrain creusé afin de retirer l'herbe séchée, des blocs l'entourent. "Et quand nous faisons du feu, nous prenons soin de bien mouiller le sol autour et de garder des bidons d'eau à portée de main" raconte le jeune animateur. Les Scouts Mouscronnois n'ont pas renoncé aux grillades mais elles sont cuites sur une table à feu, en hauteur.  Du fait maison, bien évidemment...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK