Des caméras intelligentes pour éviter les noyades à la piscine d'Andenne

Six nouvelles caméras sont fixées au plafond de la piscine communale d’Andenne. Mais pas n’importe quelle caméra. "Elles sont intelligentes, explique le directeur des centres sportifs (Andenne Arena) Xavier Eerdekens. Elles sont programmées pour repérer un corps inerte depuis une dizaine de secondes dans la piscine et déclencher une alerte pour le maître-nageur."

La démonstration dans un bassin vide avec un mannequin (voir notre photo) est convaincante. Une fois rempli d’eau, le mannequin s’enfonce lourdement au fond de la piscine, et quelques secondes plus tard, une alerte retentit, doublé d’un affichage sur un écran électronique. "Cet écran indique, à quelques mètres près, la position du corps inerte dans le bassin, ce qui facilite le repérage par le maître-nageur. En cas de noyade chaque seconde est importante".

Des alertes intempestives

Mais les caméras font-elles toujours la différence entre une personne en train de se noyer et un nageur simplement immobile ? "Il y aura des fausses alertes, reconnaît Xavier Eerdekens. Mais selon les normes affichées par la société qui commercialise cet équipement, cela ne devrait pas dépasser une dizaine d’alertes intempestives par mois."

Les systèmes de détection automatique de noyade sont de plus en plus fréquents dans les piscines en Wallonie. Plusieurs cas de noyades dramatiques et leurs conséquences judiciaires ont défrayé la chronique ces dernières années. Encore tout récemment, suite à la noyade d’un enfant de maternelle dans une piscine d’Ottignies, le tribunal correctionnel de Nivelles a condamné une institutrice et deux accompagnatrices à une peine de prison avec sursis pour coups et blessures involontaires par défaut de prévoyance ou de précaution.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK