Des assouplissements budgétaires pour soutenir les finances des communes wallonnes en 2022

Le gouvernement wallon a adopté, jeudi, l'avant-projet de décret modifiant le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation en matière de déficit autorisé, d'aide régionale et d'utilisation des fonds de réserves ordinaires.

Il s'est aussi penché sur l'évaluation de l'impact de la crise Covid sur les finances locales. "Les impacts réels à long terme de la crise sont encore loin d'être connus. Les années 2021 et suivantes subiront les conséquences des différents effets négatifs de la crise, qu'il s'agisse du Fédéral ou des entités fédérées, mais aussi des pouvoirs locaux, en ce compris les CPAS et autres entités locales", a indiqué le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon.

Selon ce dernier, il est indispensable de garantir les ressources nécessaires aux pouvoirs locaux en reconduisant pour 2022 les mesures d'assouplissements budgétaires actuellement d'application. En d'autres termes, la possibilité de déficit à l'exercice propre du service ordinaire sera autorisée à concurrence de 5%.

Les communes pourront continuer à utiliser leurs réserves ordinaires afin d'équilibrer leurs budgets et de constituer les provisions nécessaires aux charges futures. Des assouplissements seront également prévus en ce qui concerne les possibilités d'investissements des communes.

Au-delà de ces impacts ponctuels, les finances locales souffrent de charges structurelles sans cesse croissantes. Pour y remédier, le ministre des Pouvoirs locaux devra soumettre un plan d'aide global aux communes avant les vacances d'été.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK