Des animations pour doper la fréquentation du Mémorial Waterloo 1815

Des animations en uniforme d'époque accueilleront les visiteurs pendant la saison touristique
2 images
Des animations en uniforme d'époque accueilleront les visiteurs pendant la saison touristique - © Administration communale de Braine-l'Alleud

2019 est une année importante pour le mémorial de la bataille de Waterloo: on célèbre cette année les 250 ans de la naissance du duc de Wellington, mais aussi ceux de Napoléon Bonaparte. C'est aussi l'année où un changement important s'opère pour la gestion du site: ses clés viennent d'être confiées à la société privée française Kléber Rossillon, spécialisée dans la valorisation de sites touristiques et patrimoniaux. Elle gère déjà neuf sites en France, dont la réplique de la grotte de Chauvet en Ardèche, les jardins de Marqueyssac dans le Périgord ou encore le musée de Montmartre à Paris. Le Mémorial 1815 devient le dixième site dont elle prend en main la gestion, le premier hors de France, après avoir remporté l'appel d'offre lancé il y a un an. Son objectif: faire passer le nombre de visiteurs payants de 160.000 actuellement à 300.000.

Bivouac et maniement du canon

Pour y parvenir, le nouveau gestionnaire prévoit d'appliquer la même recette que sur ses sites français: rendre le Mémorial plus animé et plus vivant qu'il n'est aujourd'hui, afin de séduire également un public plus familial. "Ce qui fait la force de notre société, c'est de faire vivre des sites patrimoniaux avec des passionnés, des animateurs, qui font découvrir au public ce qu'a été l'histoire, dans le respect des sites et en cohérence avec les scénographies qui y sont développées", précise Geneviève Rossillon, la gérante de la société. Dès son arrivée sur le site, le visiteur découvrira un bivouac animé par des soldats, se fera expliquer le maniement du canon et comprendra ainsi qu'il se trouve sur un champ de bataille. Ces animations sont prévues dès les congés de Pâques et pendant toute la saison touristique. Elles seront incluses dans le prix d'entrée, au même titre que les visites guidées. Le nouvel opérateur reprend également la gestion des deux établissements horeca du site et l'organisation d'événements tels que la reconstitution de la bataille du 18 juin 1815.

 

À chacun son métier

Ce n'est pas la première fois que la gestion d'un site patrimonial est confiée à un opérateur privé en Région wallonne. Le ministre wallon du Tourisme, René Collin, cite en exemple le Bastogne War Museum, "qui fonctionne aujourd'hui très bien, avec d'excellents résultats". Kléber Rossillon a répondu ici à un cahier des charges bien précis pour offrir un maximum de garanties à la Région, qui a investi 40 millions d'euros sur le site depuis plus de vingt ans, et à l'intercommunale 1815, propriétaire des lieux. Les pouvoirs publics tablent en effet sur ce nouveau coup de boost pour enfin tirer des retombées positives des investissements consentis. Pour des sites touristiques majeurs, le recours au privé semble donc devenu inévitable. "Chacun doit assumer son métier. Est-ce à la collectivité publique de gérer des restaurants ou d'organiser de l'événementiel?", se demande le ministre.

Un retour sur bénéfices attendu

La mise en concession a été conclue jusqu'en 2035. Le groupe privé paie une redevance de 365.000 euros par ans, plus une redevance variable calculée en fonction des bénéfices. C'est la Région, au vu du montant de son investissement, qui attend le plus important retour sur bénéfices. Le site étant un vrai produit d'appel, avec des visiteurs qui viennent expressément de l'étranger pour le voir, elle a misé gros. La présidente de l'intercommunale 1815, Nathalie Du Parc Locmaria, se réjouit elle aussi de l'arrivée de ce nouvel exploitant. "Ce sont des experts. Au vu des succès qu'ils ont enregistré en France, nous pouvons être confiants", réagit-elle. L'intercommunale se recentrera désormais sur la restauration et la préservation de ce patrimoine dont elle est propriétaire, avec deux gros chantiers en ligne de mire: la restauration du panorama et l'aménagement des extérieurs de la ferme d'Hougoumont.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK