Derrière les fourneaux, une véritable école de la vie

Le chef Gaëtan Colin entouré de quelques élèves de l'Athénée Royal de la Rive Gauche à Laeken
Le chef Gaëtan Colin entouré de quelques élèves de l'Athénée Royal de la Rive Gauche à Laeken - © Tous droits réservés

Parmentier de joue de bœuf à la tartufatta, mi-cuit de saumon au sésame, gingembre et citronnelle.

C'est un véritable repas de fêtes que les élèves de l’Athénée Royal de la Rive Gauche à Laeken ont préparé ce mardi. Un repas qui fait partie de l'examen de Noël pour ces élèves qui étudient la restauration dans un Centre d'éducation et de formation en alternance (CEFA). Ils le serviront ensuite à une soixantaine de personnes défavorisées de la commune.

Le menu a été concocté avec l'aide de Gaétan Colin, un vrai chef étoilé qui est aussi leur professeur tout au long de l'année...

On a invité des personnes démunies et cela me fait chaud au cœur

Une demi-heure avant l'arrivée des premiers invités, les tables sont dressées et Gaétan Colin donne les derniers conseils. Dans sa brigade, Badreddine, Naser et Hamza sortent les plateaux de saumon du frigo. Sur leur visage se dessine une certaine fierté : "Gaétan Colin a une vraie connaissance du métier, cela nous fait vraiment plaisir de travailler avec lui. C'est important parce qu'on a invité des personnes démunies et cela nous fait chaud au cœur".

Les trois garçons ont choisi de faire de la restauration leur futur métier. Badreddine voudrait ouvrir un restaurant de cuisine française au Maroc. Naser est arrivé d’Afghanistan il y a quatre ans. Au départ, il a choisi la cuisine parce qu'il vivait seul et qu'il ne savait pas cuisiner. Désormais, il souhaite ouvrir un restaurant pour faire connaître la cuisine de son pays d'origine. Des parcours de vie parfois compliqués que Gaétan Colin a découvert depuis deux ans qu'il enseigne dans cet établissement.

Je ne leur apprends pas que des recettes

Au fil des cours de cuisine, il leur apprend la rigueur, l'exigence et la fierté d'eux-mêmes. "Je ne leur apprend pas que des recettes, il y a l'exigence de la propreté, des horaires, de la vie en communauté... toutes ces choses dont ils auront besoin pour exercer leur métier plus tard.

Aujourd'hui, plusieurs élèves de l'école sont apprentis dans de grandes cuisines. Une réussite pour Abbas Armut, chef d'atelier à l'Athénée Royal de la Rive Gauche. Son école est située dans une quartier populaire mais pour lui, même (ou surtout) ici on peut faire des choses merveilleuses. Et la présence de professionnels renommés dans l'équipe d'enseignants y contribue sans doute!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK