Dernier sur 33 selon Test Achats… le CHWAPI de Tournai est prêt à améliorer ses Urgences

L'enquête de satisfaction sur les Urgences du CHwapi
L'enquête de satisfaction sur les Urgences du CHwapi - © Pierre Wuidart

Test-Achats a réalisé une étude d’opinion concernant la qualité des services d’Urgences dans les hôpitaux wallons et bruxellois. 5200 patients ont été sondés. Sur base de six critères, l’association de défense des consommateurs a établi un classement. Et le dernier de cordée, c’est le Centre hospitalier de Wallonie picarde, le CHWAPI situé à Tournai.

"Ce mauvais bulletin ne nous fait pas plaisir, évidemment", explique le Docteur Florence Hut, directrice médicale du CHWAPI. " Maintenant, on relativise. On est dernier, mais il n’y a pas d’énormes écarts entre les hôpitaux. " Dans son article qui détaille les résultats de cette étude, Test Achats ne dit pas le contraire : "Si un hôpital se situe en bas du tableau, c’est parce qu’il est moins bien noté relativement aux autres hôpitaux, ce qui ne signifie pas pour autant que ses résultats soient objectivement mauvais."

Mouscron pas dans la liste

Certains hôpitaux, comme le Centre hospitalier de Mouscron, ne figurent même pas dans ce top 33. " Si votre hôpital n’est pas repris dans la liste, c’est tout simplement parce que nous n’avons pas reçu suffisamment de réponses pour pouvoir donner des résultats statistiquement significatifs ", précise Test Achats.

Parmi les critères qui blessent à Tournai (mais aussi à Epicura-Ath, avant-dernier) : la longueur du temps d’attente et l’insuffisance de l’information générale. " On essaie de voir rapidement les patients pour effectuer un tri en fonction de l’urgence réelle de la situation ", explique Florence Hut.

Un tri à l’entrée

Petit bobo ou malaise cardiaque ne nécessitent pas une prise en charge aussi rapide. " Maintenant, on doit faire un effort pour mieux informer les patients sur le temps d’attente avant de voir un médecin. Si jamais c’est plus d’une heure, on doit retourner vers le patient pour montrer qu’on ne l’oublie pas "

Le CHWAPI n’a en tout cas pas attendu Test Achats pour évaluer son service d’Urgences. Cinquante mille personnes y passent chaque année. Elles peuvent remplir un questionnaire de satisfaction. La direction dit prendre ces retours très au sérieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK