Déraillement d'un train à Neufvilles, pas de reprise du trafic au moins avant mercredi

Les équipes d'Infrabel sont au travail pour tenter de relancer le trafic ferroviaire à Neufvilles, où un train à vide a déraillé ce vendredi matin entre Soignies et Tubize. Un train de relevage de la SNCB devrait intervenir dimanche soir pour évacuer les épaves. L'infrastructure a été lourdement touchée et la priorité des équipes du gestionnaire du réseau Infrabel a été de permettre l'accès à la grue qui va venir déplacer ces épaves.

"Pour cela, il a fallu enlever tout ce qui était dans le chemin, notamment les câbles d'alimentation électrique et les portiques qui soutenaient ces câbles. On a déjà commencé à remettre en état tout le système d'alimentation électrique", selon Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel qui précise le timing des travaux de ce dimanche: "À partir de cet après-midi, la grue va venir pour évacuer les carcasses".

Pas de trains entre Soignies et Jurbise au moins jusqu'à mercredi

Mais l'information la plus attendue du côté des passagers est de savoir à quel moment la ligne SNCB Mons-Bruxelles pourra à nouveau être opérationnelle. "Il est difficile de faire une prévision pour l'instant, et aussi longtemps que toutes les carcasses auront été évacuées. Une fois que ça aura été le cas on pourra juger précisément des travaux à réaliser pour rétablir le trafic. On fait bien entendu au plus vite, mais on doit aussi faire les choses dans la plus stricte sécurité", indique le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire

Ce qui est clair, c’est qu'il n'y aura pas de trafic jusqu'à mardi compris sur la portion entre Soignies et Jurbise. Et donc pas de circulation de train sur cette section avant mercredi, au mieux.

La SNCB et Infrabel ont dès lors mis sur pied un plan de transport alternatif.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK