Démolition de la tour Proximus: une jeune fille déjà trop vieille (archives)

Démolition de la tour Belgacom: une jeune fille déjà trop vieille (Archives)
2 images
Démolition de la tour Belgacom: une jeune fille déjà trop vieille (Archives) - © Tous droits réservés

Elle était le phare incontournable de la campagne namuroise mais aussi un point de repère de nuit comme de jour pour les autoroutiers de la E411 et de la E42. La tour Belgacom, fière de ses 171 mètres de hauteur, n’est plus.

De passage, peu après la sortie Champion, les automobilistes l’ont vu grandir au jour le jour à partir de mars 1995.

Images de la tour le 15/07/1995 :

Souffle le vent

La maquette de cette bête avait même été testée en soufflerie car les vents frisent régulièrement les 150 km/h à cette hauteur. Sa fonction à l’époque? Permettre la transmission de faisceaux hertziens analogiques pour la télévision et numériques pour les GSM.

Sa hauteur diminuait les perturbations dans les faisceaux hertziens et permettait donc une plus grande stabilité du signal de nos téléviseurs analogiques. Une autre époque.

La construction de la tour (28/08/1995) :

La prouesse

Elle était une prouesse technique, une première en Europe en 1996 avec ses vertèbres de bétons pré-comprimés et amenés au fur et à mesure par camion. La technique utilisée avait d’ailleurs permis à son concepteur d’obtenir un prix international d’architecture.

La tour le 29/09/1996 :

Nouvelle fibre et vieux béton

Le réseau hertzien a depuis fait son temps et laissé sa place aux fibres optiques. Le temps qui passe et le temps qu’il fait ont peu à peu dégradé le béton de cette grande dame. Les coûts d’entretien et les risques liés à sa stabilité ont scellé son sort.

Elle a été détruite ce jeudi midi avant même ses 20 ans. Une jeune fille déjà dépassée par la course de la technologie.

Pour d'autres images d'archives: www.sonuma.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première