Délestage en Hainaut: "C'est toudis les ptits qu'on spotche"

En Hainaut: Charleroi, Mons, La Louvière, Tournai et Mouscron garderont le courant en permanence. Ensuite le délestage fonctionnera par zone. En Hainaut, c’est la ceinture de Charleroi qui sera la première concernée: Ham-Sur-Heure-Nalines et Fontaine-l'Évêque par exemple. Ensuite ce sera la zone située à l’ouest de Mons qui sera touchée: Jurbise, Dour, Brugelette pour ne citer que ces trois communes. Les bourgmestres seront informés plus précisément par le gouverneur de la province le 29 septembre.

André Desmarlières, le bourgmestre socialiste de Brugelette, comprend qu’il faille faire preuve de solidarité mais se demande tout de même s’il n’y a pas deux poids deux mesures. "Quand je vois l’éclairage de certains bâtiments publics, quand je vois les cathédrales, les beffrois, éclairés à grand renfort de kilowatts, je me demande s’il n’y a pas d’autres mesures à prendre. C’est toudis les ptits qu’on spotche comme on dit en wallon".

Maisons de repos

A Dour, Vincent Loiseau, le bourgmestre cdH, vient de prendre connaissance de la carte du ministère de l’Intérieur. Il sait d’office qu’en cas de coupure cela gênera les petits commerçants de sa commune. Mais ce qui l’inquiète le plus c’est la situation des maisons de repos : "Il y a quelques maisons de repos dans la commune et j’ai pris rendez-vous avec les responsables de ces établissements le onze septembre pour évaluer leur autonomie en électricité".

Jacqueline Galant, la bourgmestre MR de Jurbise, ne veut pas polémiquer, ni alarmer la population. "Nous avons déjà commencé à faire de la prévention dans la commune, au sein de l’administration communale, où il faut rappeler à tous d’éteindre les lumières en quittant les bureaux, mais aussi aux habitants qui peuvent faire des économies chez eux. Maintenant, il ne faut pas s’alarmer, ni commencer à acheter des groupes électrogènes. S’il faut aider les agriculteurs par exemple, nous le ferons, en attentant pas d’alarmisme, outre mesure."

L’extrême ouest du Hainaut en revanche est le moins touché de toute la province. Comines-Warneton est totalement épargné. Celles est aussi relativement peu concernées par le délestage. Et Mont-De-L’Enclus, où les habitants revendiquaient récemment encore l’accès à Internet, gardera le courant tout l’hiver.

Tous les bourgmestres se retrouveront donc chez le gouverneur le 29 septembre, le gouverneur qui rappelle que les autorités communales seront informées à l’avance et qu’elles auront la mission de communiquer vers la population.

Les médias seront également mis à contribution.

Manu Delporte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK