Déguisements: "Disco" et "années folles" restent tendance dans le Hainaut

Déguisements: "Disco" et "années folles" restent tendance dans le Hainaut
Déguisements: "Disco" et "années folles" restent tendance dans le Hainaut - © PETER KLAUNZER - BELGAIMAGE

Malgré la menace terroriste, le réveillon restera une fête pour beaucoup d'entre vous. Pour réveiller cet animal festif qui est en chacun d'entre vous, vous êtes nombreux chaque année à vouloir changer de peau, à vous déguiser pour le passage à l'an neuf.  Et la tendance, cette année encore, c'est "années folles" pour les femmes, "disco" pour les hommes.

C'est en tout cas le cas à Charleroi comme le confirme Caroline Marchal qui vend des déguisements : "Le disco, Travolta, La Fièvre du Samedi Soir, les pantalons pattes d’eph, les chemises, un peu de tout, les chapeaux, les paillettes. En moyenne, on va dire qu’on compte 30 à 40 euros pour un déguisement sans les accessoires. Et plus ou moins 15 euros d’accessoires".

Même tendance dans la région du Centre, Sarah Manne travaille au Roeulx et là encore, c'est Saturday Night Fever qui a la cote : "C’est exactement les mêmes tendances, cette année en tout cas. Sincèrement, je ne sais pas du tout d’où vient cette mode. Je n’en sais rien. J’ai des costumes Grease et compagnie. Ca revient. Il y a aussi une grosse tendance de télévision là-dedans. On voit de plus en plus d’émissions déguisées. On se déguise presque pour toutes les occasions maintenant. On n’a pas vraiment besoin d’attendre une fois le Carnaval, par exemple. Maintenant, c’est toute l’année qu’on se déguise".

Pour les femmes, le costume le plus prisé reste sans conteste la tenue style "années 20", époque de la prohibition et du Charleston. 

Entre Charleston et Travolta il y aura donc, de quoi endiabler bien des soirées de réveillon.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK