Le "Défi du Confiné" : courir ensemble à distance

Le Défi des Confinés
4 images
Le Défi des Confinés - © Tous droits réservés

Le jogging, un sport individuel qui se pratique à plusieurs. On court pour soi, mais au terme d’une course, on aime partager, autour d’un verre, ses impressions sur le parcours, ses sensations. Mais tous les joggings sont annulés, depuis le début du confinement. Alors chacun court dans son coin, poursuit son entraînement et attend de pouvoir à nouveau se mesurer à ses potes. On court plus, on court moins que d’habitude. Chacun sa pratique en confinement. Et tout à coup survient l’opportunité de partager d’une nouvelle manière la qualité de son entraînement.

Ensemble avec un même objectif

Aujourd’hui, ils sont 150 à s’être fixé un même objectif, à distance. Le "Défi des Confinés". C’est Thierry Appart, membres des Bouffiols, le club de jogging de Bouffioulx, qui en a eu l’idée. Tous les inscrits ont reçu un numéro de participation et se sont fabriqué un dossard avec les moyens du bord. Chacun est parti de chez soi, à 9h00, pour une boucle de 6 kilomètres. Au terme de ce parcours, on signale son temps et on communique ses impressions via le groupe Facebook créé pour l’occasion. Et à 10h00, chacun repart pour une deuxième boucle. 11h00, la troisième. On en est déjà à 18 kilomètres parcourus. Midi, certains repartent encore… "Il n’y aura pas vraiment de classement à proprement parler, mais je ferai un tableau de performance, explique Thierry. Chacun est libre de choisir la distance et la durée de l’effort. Mais il y a un réel engouement collectif, sur le groupe Facebook. Tout le monde se motive et partage ses photos à distances. C’est un modèle nouveau qui pourrait connaître un prolongement après le confinement. Même si courir tout seul, y’en a un peu marre !"

Chacun son rythme

Lorsqu’on court dans le cadre d’un jogging organisé, on est tiré par les autres. On court toujours plus vite que lorsqu’on est seul. Ici, chacun court dans son coin. Ce n’est pas la vitesse qui compte, mais l’endurance. Les 150 participants partagent leur expérience via les réseaux sociaux. Depuis toutes les provinces wallonnes. Certains courront 6 kilomètres, d’autres parcourront 7 boucles pour atteindre la distance d’un marathon. 42 kilomètres et 195 mètres. Michaël Segers a fait son choix. "J’ai parcouru la première boucle seul, la deuxième ce sera avec la plus grande de mes filles, Lola, qui a 10 ans. Ensuite, la troisième je la ferai avec ma deuxième, Elza. Et enfin, elles m’accompagneront toutes les deux à vélo pour ma quatrième et dernière boucle. C’est un chouette défi qu’on partage en famille et sur le groupe Facebook. Pour moi, cela fera un peu moins de 24 kilomètres. C’est bien ! Et c’est super bien organisé."

De plus en plus d’initiatives et des joggeurs qui se découvrent

Le magazine Zatopek, que les inconditionnels de la course à pied connaissent mieux que personne – et dont le rédacteur en chef apparaît régulièrement sur les antennes de la RTBF – a lancé un défi Covid-19 kilomètres. 19 kilomètres à parcourir en courant ou en marchant, en l’espace d’une semaine. Une initiative qui vise à récolter des fonds pour offrir des repas.

L’idée de ce défi est venue à l’esprit de Thierry Appart lorsqu’il a participé récemment à une organisation du même genre. On a également vu les déclinaisons d’événements bien connus dans le monde du trail. Le "Dernier homme debout" d’Andenne, un trail qui sacre le dernier à rester debout sur un parcours particulièrement exigeant est devenu le "Dernier confiné debout".

En cette période, la course et la marche sont des activités autorisées, au départ de chez soi. Certains se découvrent un goût ou une vocation pour cet exercice. "Sur les réseaux sociaux, je vois des amis qui multiplient les kilomètres, nous confie Thierry Appart, hilare. Des gars qui n’avaient même pas de baskets avant le confinement ! Ce que j’espère c’est qu’ils poursuivent après ! C’est vraiment un chouette sport !"

Journal télévisé du 16/04/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK