Décumul: "On ne va quand même pas me reprocher de rester passionné par ma ville" (Prévot)

Maxime Prévot, invité de l'émission "Cactus" sur Canal C
Maxime Prévot, invité de l'émission "Cactus" sur Canal C - © Canal C

Les grands chantiers de la bonne gouvernance vont démarrer cette semaine. L'opposition MR-Ecolo continue à réclamer une commission d'enquête sur le scandale Publifin. Les propositions pour éviter les conflits d'intérêts se multiplient. Parmi les pistes évoquées (hypothèse émise par le MR) : l'incompatibilité entre les fonctions de ministre et de bourgmestre.

A Namur, Maxime Prévot est évidemment visé par cette mesure. Va-t-il continuer à cumuler les fonctions de ministre wallon et de bourgmestre en titre ?

L’intéressé a répondu à la question sur le plateau de la télé locale namuroise, Canal C : "Tout d'abord, sachez qu'il ne s'agit pas d'un cumul de rémunérations. J'ai renoncé à mon salaire de maïeur. Je ne gagne pas un euro de plus! Il s’agit en fait d’un cumul de titres ! Je suis bourgmestre en titre de Namur. J’ai donc le titre mais je n’ai plus le même pouvoir de décision. Par contre, j’assume (et je l’ai toujours revendiqué car c’est l’engagement que j’ai formulé à l’égard des Namurois) : je reste celui qui pilote stratégiquement les décisions de la Ville, les grands projets, avec mes collègues échevins qui – eux – font en sorte au quotidien que la Ville soit bien gérée."

Et Maxime Prévot (cdH) de préciser : "L’empêchement porte sur les questions juridiques : je ne prends plus formellement, juridiquement les décisions du côté de la Ville." Ce qui ne l’empêche pas de les préparer… "On ne va quand même pas me reprocher de rester passionné par ma ville !", se défend-t-il.

Une interview complète à voir ce lundi soir sur Canal C, à 18H30.