Découverte d'un opéra inédit du compositeur liégeois Grétry

Si l'on connaissait l'existence de cette oeuvre de Grétry, on n'avait par contre plus aucune trace du manuscrit.
Si l'on connaissait l'existence de cette oeuvre de Grétry, on n'avait par contre plus aucune trace du manuscrit. - © Wikipedia

En 2013, Liège célèbrera le bicentenaire de la mort d'André-Modeste Grétry. L'occasion sans doute de découvrir "L'Officier de Fortune", un opéra inédit écrit il y a plus de 200 ans par le compositeur liégeois, jamais joué à ce jour et dont la partition originale enrichit désormais la collection du Musée qui lui est dédié.

"L'Officier de Fortune". Si l'on connaissait l'existence de l'œuvre, on n'avait par contre plus aucune trace du manuscrit qui vient précisément d'être exhumé par Patrick Dheur, musicien et conservateur du Musée Grétry: "On a en effet redécouvert un manuscrit qui est une partition complète d'un opéra de Grétry. C'est un moment d'émotion extraordinaire. Je me demandais d'ailleurs si c'était bien vrai. Il a fallu quelques mois quand même pour bien s'en rendre compte, et puis j'ai fait tout un travail de recherche, d'authentification et de certitude".

Un travail de retranscription aussi afin que l'opéra soit lisible pour les chanteurs et les musiciens. Le livret original, d'un certain Edmond Guillaume François de Favières, ayant pour sa part véritablement disparu.

"L'Officier de Fortune" c'est l'amour qui triomphe sur le devoir militaire, un thème quelque peu inapproprié lorsque le musicien liégeois en termine l'écriture en 1792. Patrick Dheur: "C'était une commande de la comédie italienne à Paris, et cette commande n'a jamais pu aboutir parce qu'en 1792, la France est entrée en guerre avec l'Autriche et évidemment, c'était hors de propos de représenter un opéra qui avait une intrigue de ce type".

Gageons que 2013 soit l'année de la découverte de cet opéra, qui compte parmi la soixantaine écrite par André Modeste Grétry.

B. Alié

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK