Déconfinement : où en est la commande de masques annoncée par la Région bruxelloise ?

Les masques de la Région bruxelloise arriveront dans une semaine.
Les masques de la Région bruxelloise arriveront dans une semaine. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Où en est la commande de masques de la Région de Bruxelles-Capitale ? Celle-ci avait annoncé le 23 avril avoir l’intention de commander entre un et deux millions de masques dans le cadre d’une distribution à chaque habitant, comme demandée par le Conseil National de Sécurité. Bonne nouvelle, apprend la RTBF ce mercredi : le marché public régional bruxellois a été avalisé le weekend dernier et la commande a été signée lundi.

  • Qui sont les fournisseurs ?

"Plusieurs fournisseurs ont été choisis, plusieurs lots ont été réalisés afin d’obtenir les meilleurs prix et une garantie de livraison dans les délais", précise Jamil Araoud, directeur général de BPS, Bruxelles Prévention et Sécurité, organe régional de coordination et de prévention de la sécurité en Région bruxelloise. Rappelons que la Région a mis en place une Task force régionale réunissant plusieurs administrations et organismes d’intérêt régional comme Bruxelles Prévention et Sécurité, Hub.brussels, Citydev, Iriscare… But : coordonner l’achat, le stockage et la distribution sur le terrain.

Les fournisseurs, garantit le directeur de BPS, "sont principalement belges et issus de l’Union européenne". Pas de masques en provenance de Chine, où des lots non conformes sont régulièrement saisis par les autorités locales ou bloquées lors de leur livraison dans le reste du monde.

  • Quel type de masques ?

Les masques commandés par la Région bruxelloise sont "des modèles en tissu". Ils sont normés, assure encore Jamil Araoud. Les normes se basent sur celles émises par le Bureau de normalisation et l’Afnor, organe similaire en France. Un gage de qualité estime BPS. "Par ailleurs, ces masques sont fabriqués de sorte que l’on puisse y insérer un filtre." Enfin, deux types de masques ont été commandés : une taille adulte et une taille enfant.

  • Combien de masques ?

L’objectif de la Région bruxelloise est de pouvoir à terme compter sur 3,5 millions de masques, ceux à livrer rapidement et ceux qui constitueront un stock stratégique. Le déconfinement étant déjà en cours et l’obligation de porter un masque dans les transports en commun de la STIB par exemple étant d’application depuis le 4 mai (pour les voyageurs de plus de 12 ans), la première livraison est prévue le 20 mai. "Cette livraison représente 800.000 masques."

Les 800.000 masques représentent également un peu plus de la moitié de la commande initiale, soit 1,3 million de masques. L’entièreté de cette commande devrait être honorée pour le mardi 9 juin. "Mais cela dépend de la capacité de production des usines, de leur capacité de livraison."

  • Quel est le montant de la commande ?

Le coût total de la commande s’élève à près de cinq millions d’euros, annonce le directeur général de BPS.

 

  • Qui va distribuer ces masques ?

Sur le terrain, ce sont les 19 communes qui assureront la distribution des masques acquis par la Région. "Nous recevrons l’expression des besoins et elles se chargeront de la distribution." La règle est de remettre un masque à chaque habitant, en priorité les plus de 12 ans.

  • La Région bruxelloise n’arrive-t-elle pas en retard ?

La Ville de Bruxelles, Saint-Josse, Woluwe-Saint-Lambert, Anderlecht, Uccle, Saint-Gilles, Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg… La majorité des 19 communes ont déjà entamé une distribution de masques auprès de leurs administrés. Les masques régionaux n’arrivent-ils donc pas en retard ? "Il n’y a pas vraiment de retard", répond Jamil Araoud. "Chaque commune s’est organisée. Le but de la Région bruxelloise est de répondre à la demande du Conseil National de Sécurité" (communiquée lors de la conférence de la presse du 24 avril) et de compléter l’effort."

Un dialogue permanent a lieu entre la Région, le Fédéral et les communes, ajoute encore BPS. Rappelons que le 24 avril, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) annonçait que "le gouvernement fédéral et les entités fédérées travaillent ensemble afin de procurer gratuitement à chaque citoyen au moins une protection en tissu normé".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK