Décès d'un étudiant après un baptême: la VUB refuse l'accès au campus à l'étudiant impliqué dans le décès

L'étudiant de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) impliqué dans le décès de Sanda Dia après un baptême n'est temporairement pas le bienvenu sur le campus. L'université lui refuse l'accès physique au campus et lui interdit de participer à des cours où il y a interaction avec d'autres étudiants, selon une information de Bruzz confirmée à l'agence Belga.

Le 5 décembre 2018, le cercle étudiant Reuzegom avait commencé le rituel de baptême de Sanda Dia et de deux autres "bleus", des étudiants encore non baptisés. Le cérémonial avait débuté à Louvain avant de se poursuivre dans un chalet de Vorselaar.

L'état de Sanda Dia s'était alors sensiblement détérioré après avoir consommé en large quantité de l'alcool et de l'huile de poisson. L'étudiant de 20 ans était décédé à l'hôpital le 7 décembre. Il souffrait notamment d'hypothermie et de défaillance de plusieurs organes.

Ce baptême impliquait un étudiant de la VUB, à l'encontre duquel l'établissement a décidé d'entamer une procédure disciplinaire. Pour l'instant, il peut poursuivre ses études mais des précautions ont été mises en place en attendant le résultat de la procédure.

L'étudiant se voit ainsi refuser l'accès physique au campus de la VUB. Par conséquent, il n'est pas autorisé à participer à des cours où il y a interaction entre les étudiants, comme des travaux pratiques et des séminaires. Pour l'instant, les cours en ligne sont la norme à la VUB. Il existe toutefois des exceptions pour les travaux pratiques et les séminaires.

Journal télévisé 03/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK