Decathlon à Nivelles: des commerçants locaux pas forcément inquiets

Decathlon s'implante au Shopping de Nivelles, ce qui est une première pour l'enseigne
2 images
Decathlon s'implante au Shopping de Nivelles, ce qui est une première pour l'enseigne - © S. Vandreck

Decathlon ouvre ce mercredi à Nivelles son trentième magasin en Belgique. Il s'installe, et c'est une première pour l'enseigne spécialisée dans l'équipement sportif, dans un centre commercial, le Shopping, sur une surface déjà occupée précédemment par un magasin de sport. Le Decathlon nivellois sera plus petit (1400 m²) que les deux très grandes surfaces  déjà présentes non loin de Nivelles, à Wavre et La Louvière. La stratégie commerciale du groupe français est ici celle de la proximité. "Les clients ne sont plus forcément prêts à faire 20-30 km pour des achats liés à leur pratique sportive hebdomadaire", indique le porte-parole de l'enseigne. Decathlon a donc ciblé directement les sportifs nivellois, en questionnant les clubs et les particuliers sur leurs besoins via une enquête en ligne.

On n'a pas peur : on est curieux et impatients

Dans ce magasin, les sports les plus plébiscités, comme le hockey, le rugby, l'athlétisme, le VTT ou le foot seront particulièrement mis en avant. Tous les sports n'auront donc pas leur rayon. La superficie du magasin ne le permet pas. Mais des bornes interactives seront prévues pour passer commande directement en ligne et réceptionner les articles au magasin. Qu'en pensent les commerçants spécialisés implantés à Nivelles? Olivier Lanckman, gérant d'un magasin multisports, se dit plutôt confiant: "Nous proposons nos propres produits, nous vendons des marques. Nous travaillons avec des clubs de la région avec qui nous avons des contrats, explique-t-il. Nous avons une clientèle fidèle qui aime nos produits et nos marques. Avoir Decathlon sur Nivelles, quelque part, c'est stimulant". Le commerçant pense même que l'arrivée de l'enseigne pourrait amener une autre clientèle à Nivelles: "On n'a pas peur, on est curieux et impatients". Même son de cloche chez Yves Warocquier, dont le magasin du centre-ville se spécialise depuis dix ans dans le running et le trekking: "Ils élargissent le spectre du sport, ils incitent les gens à faire du sport, ce qui pourrait nous occasionner des retombées positives", espère-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK