Début du procès de Mohamed Ben Moussa aux Assises du Hainaut

Le président de la Cour d'Assises du Hainaut : Olivier Delmarche
Le président de la Cour d'Assises du Hainaut : Olivier Delmarche - © Belga - Bruno Fahy

C’est ce lundi que s’ouvre à Mons le procès de Mohamed Ben Moussa. L'accusé doit répondre du meurtre de Michel Volbout. Ce dernier a été tabassé à mort la nuit du 28 au 29 avril 2010 dans son appartement de la rue du Vieux Moulin à Marcinelle.

La victime avait requis les services de son propriétaire pour le bris d'une vitre du rez-de-chaussée qu'il occupait à la rue du Vieux Moulin. C'est le propriétaire qui avait découvert le corps et alerté la police. L'enquête s'était rapidement orientée vers Marie-Anne Somville, une voisine qui habitait à l'étage. Ensuite, les policiers se sont tournés vers le compagnon de celle-ci : Mohamed Ben Moussa, 31 ans. Ce Marocain en séjour illégal aurait défoncé la porte de Michel Volbout pour le rouer de coups. Marie-Anne Somville, 49 ans, doit répondre de non-assistance à personne en danger pour ne pas être intervenue. Elle met sa passivité sur le compte de la crainte éprouvée à l'égard de son compagnon. De nombreux éléments probants confondent l'accusé et accréditent les déclarations de Marie-Anne Somville. Cependant, l'accusé persiste à nier le passage à tabac dont a été victime Michel Volbout. Il avoue uniquement avoir donné " deux claques ". Cette version est incompatible avec les expertises médico-légales.

Me Jean-Philippe Mayence assure la défense de Mohamed Ben Moussa et Me Pierre Huet celle de Marie-Anne Somville. Me Fabian Lauvaux représente les intérêts de la famille de la victime. L'instruction d'audience débutera lundi matin par la lecture de l'acte d'accusation établi par l'avocat général, Philippe Dujardin, et par l'interrogatoire des accusés. Sept femmes et cinq hommes ont été choisis jeudi dernier pour composer le jury d'assises. Le procès sera  mené par le président de la Cour d’assises Olivier Delmarche.

Belga, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK