De nouveaux locataires pour l'Académie de musique de Braine-l'Alleud

Le bâtiment était inoccupé depuis 2012
2 images
Le bâtiment était inoccupé depuis 2012 - © S. Vandreck

Le bâtiment proche de la Grand-Place était inoccupé depuis près de huit ans et le déménagement des activités de l’Académie vers le site de l’Ecole des Arts. Il a été complètement remis en état par la commune de Braine-l’Alleud : nouvelles peintures, nouvel éclairage, nouvelle chaudière, nouveaux châssis… "On est passés du dix-neuvième siècle au vingt-et-unième siècle", commente l’échevine de la culture, Chantal Versmissen. Restait à savoir qui occuperait les lieux, maintenant que les cours de musique et de théâtre de l’Académie ont déménagé. "Plusieurs associations nous avaient sollicités, poursuit l’échevine. Arti’Zik était l’une d’entre elles".

Arti’Zik et Bouldegum

Ce 19 décembre, le bail de location a donc été signé avec l’asbl Arti’Zik et les ateliers Bouldegum, deux centres d’expression et de créativité (CEC), reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles et actifs sur le territoire de Braine-l’Alleud. La première association promeut l’apprentissage de la musique. Elle accueille chaque semaine quelque 180 personnes dans ses ateliers, qui sont actuellement hébergés dans l’enceinte du collège Cardinal Mercier. Les ateliers Bouldegum initient quant à eux les enfants et les adultes au théâtre et occupent une maison privée proche de la gare. Une centaine de personnes y viennent chaque semaine. Tous deux se réjouissent d’investir en janvier prochain ce bâtiment mieux adapté. "Depuis quelque temps, nous souhaitions développer nos activités et l’espace que nous occupons aujourd’hui n’était plus adéquat, explique Frédérique Pint, la coordinatrice des ateliers Bouldegum. Nos moyens restent limités, nous allier avec un autre CEC pour réduire les charges structurelles, c’est autant qui pourra être réinvesti dans nos activités".

Une plus grande visibilité

Les deux associations paient en semble un loyer mensuel de mille euros. Mais l’intérêt pour elles n’est pas qu’économique. Le bâtiment de l’ancienne académie, en plein centre de la commune, est bien connu des Brainois. Il est plus facile d’accès et offrira une nouvelle visibilité à ces asbl auprès du public. "Etant donné qu’on était dans une école, on était connu par ses élèves, ce qui est intéressant pour ce qui est du bouche-à-oreille. Mais pour toucher d’autres personnes, avoir pignon sur rue comme cela permettra de montrer aux habitants nos activités, confirme Nicolas Gallet, d’Arti’Zik. Notre volonté est d’ouvrir nos ateliers de musique et de théâtre à tous. Les espaces sont bien adaptés. Et pourquoi ne pas accueillir aussi d’autres artistes en résidence ?" Une cantatrice brainoise occupera d’ailleurs en janvier le local de répétition, nous confirme-t-on du côté de la commune, même si les deux CEC restent les locataires exclusifs de l’ancienne académie. Les deux colocataires occuperont chacun un étage du bâtiment et partageront les espaces communs du rez-de-chaussée. Ils envisagent d’ailleurs de renforcer leurs collaborations sur certains projets.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK