De nouveaux jeux de plein air ont fait leur apparition dans les parcs bruxellois

Le parkour, c'est une course d'obstacles qui mélange des sauts d'obstacle en longueur, en hauteur, tout en utilisant du mobilier urbain.
2 images
Le parkour, c'est une course d'obstacles qui mélange des sauts d'obstacle en longueur, en hauteur, tout en utilisant du mobilier urbain. - © RTBF

Connaissez-vous le parkour (avec un "k"), le touch-rugby ou encore le street-basket ? Il s’agit de nouveaux jeux de plein air, qui sont actuellement en phase de test dans plusieurs parcs bruxellois.

Des tests menés avec les gardiens de ces parcs. Et si les essais sont concluants, ils pourraient un jour trouver leur place dans les espaces verts de la région.

Rendez-vous au parc Gaucheret pour une séance-découverte

Ce matin, c'est le parkour que l'on teste dans ce parc situé derrière la gare du Nord. Le parkour, c'est une course d'obstacles qui mélange des sauts d'obstacle en longueur, en hauteur, tout en utilisant du mobilier urbain.

"On est en train d’apprendre le franchissement d’obstacles, avec plusieurs mouvements, explique Sven, un passionné de la discipline. Ici, je leur montre l’un des mouvements le plus utilisés. C’est bien assez pour une découverte."

En face de lui, il y a huit gardiens de parcs, plutôt perplexes.

Des sports "innovants" pour un public délaissé

Le parkour, comme une dizaine d'autres sports de plein air, sont testés en condition réelle cet été dans plusieurs parcs. "L’idée, c’est de pouvoir promouvoir une série de sports innovants dans le but aussi de toucher des publics que l’on touche plus difficilement, commente la coordinatrice chez Bruxelles-Environnement. Je pense notamment aux filles, aux seniors ou aux familles. Faire du sport en famille par exemple."

Parmi les autres sports testés cet été, il y aura ainsi le disc-golf, le street-basket ou le touch rugby. Des activités plus souples et plus légères que les disciplines sportives classiques puisqu’elles ne nécessitent pas non plus d'infrastructures lourdes ou coûteuses.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK