De nouveaux cas de rougeole diagnostiqués à la prison de Lantin

De nouveaux cas de rougeole diagnostiqués à la prison de Lantin
De nouveaux cas de rougeole diagnostiqués à la prison de Lantin - © Belga

La situation s'est aggravée à la prison de Lantin. Depuis plusieurs jours, l'établissement pénitentiaire est confronté à une épidémie de rougeole. Et de nouveaux cas ont été diagnostiqués.

Au dernier comptage, juste avant le jour férié, 6 détenus et 3 gardiens étaient atteints par cette maladie très contagieuse qui provoque rhume, fièvre et forte éruption cutanée.

Depuis que "la prison a la rougeole", les prisonniers sont confinés dans leurs cellules. Pas de préau, pas de visite. Si la situation persiste, Lantin risque bien de se transformer en "cocotte minute". Un prisonnier a d'ailleurs contacté notre rédaction pour expliquer que la tension monte à la prison: certains détenus crient et tapent sur les portes.

Actuellement, les vaccinations se poursuivent, et il y a du boulot: il y a environ un millier de prisonniers, et 5 à 600 gardiens.

La direction de la prison et les services médicaux feront le point sur cette épidémie dimanche soir.

Leur décision de lever ou pas cette mise en quarantaine aura des conséquences sur plusieurs procès en cours, dont celui de l'assassinat de Valentin Vermeesh, devant les assises. Un procès suspendu en début de semaine car plusieurs des accusés sont incarcérés à Lantin et l'un d'eux, la seule femme du groupe, Belinda, a été diagnostiquée positive. Elle a est touchée par l'épidémie. Si la décision est prise de prolonger le confinement à Lantin, ce procès sera effectivement à nouveau retardé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK